Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Des experts réfléchissent sur l’inventaire des substances naturelles du pays

Publié le mercredi 5 decembre 2018  |  AIP
Des
© AIP par DR
Des experts réfléchissent sur l’inventaire des substances naturelles du pays


Abidjan - L’Institut Pasteur d’Abidjan, dans la commune de Cocody, abrite depuis mercredi, un atelier de deux jours réunissant des experts commis à la réalisation d’un inventaire des substances naturelles d’origine végétale d’intérêt, et disponibles en Côte d’Ivoire en vue de situer les pouvoirs publics sur le potentiel industriel et culturel de ces substances.

Les participants seront appelés à valider les grands axes structurants de l’expertise, d’identifier les compétences scientifiques requises pour mener l’expertise, d’établir la liste des experts mobilisables sur les grands axes thématiques, d'élire le président du collège des experts, d’estimer les sources de documentation et de confronter l’ensemble des connaissances les plus récentes acquises sur cette question.

Cet atelier initial est financé par l’Institut de recherches pour le développement (IRD) et s’inscrit dans la mise en œuvre du Contrat de désendettement et de développement (C2D) dans son volet « renforcement de capacités de recherche ».

A l’ouverture des travaux, Pr Shcherazade Soro-Ouattara, a évoqué la menace qui pèse sur la biodiversité en raison d’une dégradation rapide des ressources naturelles du fait de l’expansion de l’agriculture, de la déforestation, du braconnage, etc. Elle a souhaité des travaux « fructueux » en vue de permettre aux décideurs de disposer d’une base de données fiables sur les ressources naturelles.

Les conclusions de cette rencontre feront l’objet d’une réunion du comité de pilotage de projet d’Appui à la modernisation et à la réforme des universités et grandes écoles de Côte d’Ivoire (AMRUGE-CI), avant la fin de l’année 2018, en vue de leur adoption.

Après cet atelier initial, les experts désignés se réuniront à trois reprises avant a tenue d’une réunion finale de coordination scientifique prévue se tenir neuf mois après le démarrage de l’expertise. Unr autre réunion de restitution aura lieu 11 mois plus tard après validation par le comité de pilotage de l’AMRUGE-CI. Le rapport du collège des experts paraitra dans la collection de l’IRD au plus tard 18 mois après le démarrage de l’expertise en juin 2020.

Une réunion préparatoire à cette expertise scientifique avait déjà eu lieu, le 17 septembre 2015, à Abidjan, et avait permis de définir les orientations et les grandes phases du travail, souligne-t-on.

(AIP)

fmo
Commentaires


Comment