Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Fermes engagements des bailleurs et partenaires pour « redonner espoir » au Sahel

Publié le vendredi 7 decembre 2018  |  AIP


Nouakchott (Mauritanie)- Bailleurs de fonds et partenaires du G5 Sahel, qui ont promis 2,4 milliards d’euros (1600 milliards FCFA) pour le financement du Programme d’investissement prioritaire de cette organisation, se sont fermement engagés à « redonner espoir » aux populations des régions concernées par ce programme, fragilisées par la montée de l’extrémisme violent et le terrorisme.

Une trentaine de partenaires se sont succédé à la tribune de la Conférence des bailleurs de fonds du G5 sahel, jeudi à Nouakchott la capitale mauritanienne, en présence de quarte chefs d’Etat, pour exprimer leur engagement à contribuer au financement du Programme d’investissements prioritaires (PIP) de cette organisation.
« Les cris d’espoirs du sahel seront entendus », a lancé d’entrée le président de la Commission de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), Abdallah Boureima.

Le PIP, précise-t-on, regroupe 40 projets structurant transfrontaliers à réaliser dans les zones frontalières des cinq pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Tchad, Niger, Burkina Faso), en proie à la pauvreté, le chômage, l’analphabétisme, les trafics de tous genres, l’insécurité, du fait la montée de l’extrémisme violent et du terrorisme.
Entre autres bailleurs, la France s’est engagée à injecter 500 millions d’euros dans le PIP, les Pays-Bas 400 millions, l’Arabie Saoudite 100 millions (en plus de 100 millions déjà décaissé pour soutenir la force conjointe du G5 sahel), l’Union européenne 800 millions.

D’autres bailleurs comme le Qatar, les Emirats Arabes unies, la Banque islamique de développement, ainsi que la Banque africaines de développement ont également annoncés des intentions de contribution au PIP.

La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean, a lancé quant à elle un appel à la mobilisation pour le Sahel, et un vibrant plaidoyer pour le PIP du G5 Sahel.

Le Président en exercice du G5-Sahel, Le Nigérrien Mahamadou Issoufou, s’est dit confiant quant à la concrétisation de tous ces engagements des partenaires.

tm
Commentaires


Comment