Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Necrologie
Article
Necrologie

25e anniversaire du décès de Houphouët-Boigny: Les Ivoiriens invités à être des partisans de la paix et de la fraternité

Publié le samedi 8 decembre 2018  |  Fraternité Matin
Journée
© Présidence par DR
Journée de Commemoration du 25e Anniversaire du decès de Félix Houphouët Boigny à Yamoussoukro
Vendredi 07 décembre 2018. Yamoussoukro. Le Président de la République, Alassane Ouattara, le gouvernement et une forte délégation du Pdci-Rda ont pris part à la messe d`action de grâce en commemoration du 25e Anniversaire du decès de Félix Houphouët Boigny en la Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro.


Le 25e anniversaire du décès du président Houphouët-Boigny a été célébré, hier, à Yamoussoukro, sa ville natale, dans le recueillement, à travers une messe dite à la Basilique Notre Dame de la Paix.

La paix, la fraternité et la réconciliation. Voilà le triple signe sous lequel est placé le 25e anniversaire du décès du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny.

Dans son homélie, Mgr Alexis Touabli-Youlo, administrateur apostolique de Yamoussoukro, par ailleurs évêque du diocèse d’Agboville, a invité les Ivoiriens ou habitants de la Côte d’Ivoire à prendre une résolution : celle d’être des artisans de la paix. «Et cela à la suite du père fondateur de notre nation. Comme lui, soyons des artisans de paix pour bâtir ensemble une solide fraternité nationale. Une fraternité nationale qui transcende toute sorte de barrières d’ordre ethnique, régional, religieux, politique, social, etc. ». Et d’ajouter : «Chers frères et sœurs, transcendons les barrières. Cassons les murs qui nous séparent. Et construisons des ponts qui nous relient les uns aux autres. Comme Houphouët-Boigny, notre père, qu’il n’y ait pas de place pour la haine dans nos cœurs. Toute la place à l’amour».

Selon Mgr Alexis Touabli, «c’est l’amour qui sauvera l’Afrique». L’homme de Dieu fait remarquer une chose : «L’Afrique est riche de toutes les compétences. Et cela dans tous les domaines de la connaissance. Nous avons des experts en sociologie, en anthropologie, en sciences politiques, en philosophie, en droit, en communication et technologie moderne.

Et pourtant, l’Afrique est toujours sous l’orage des conflits, des guerres, des crimes en tous genres, des affrontements et des violences». Pourquoi ? Répondant à cette interrogation, l’administrateur apostolique de Yamoussoukro s’est voulu formel : «Parce qu’il nous manque un autre type d’expert. Il nous manque des experts en amour fraternel. Des experts en humanité».

Houphouët-Boigny, expert en humanité
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment