Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Grève dans l’Administration Publique/ Front Social : les syndicats s’engagent pour la consolidation du dialogue social

Publié le mardi 11 decembre 2018  |  Ministères
Grève
© APA par Amah SALIOU
Grève des fonctionnaires: les syndicats rencontre le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly
Jeudi 26 janvier 2017. Après deux heures de discussion sous la présidence du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, les syndicats de la Fonction publique et le gouvernement se sont séparés, jeudi soir, sans faire de déclaration sur l`avancement des négociations.


Le lundi 03 décembre 2018, au cours d’une rencontre de concertation, présidée par le Ministre de la Fonction Publique, les premiers responsables des faitières des syndicats signataires de l’accord portant trêve sociale, ont réaffirmé leur engagement pour la consolidation du dialogue social.
Le mercredi 28 novembre dernier, le Gouvernement, analysant la multiplication des grèves intempestives et illégales dans le secteur public, a pris d’importantes mesures à l’encontre des syndicats grévistes. Ces mesures vont de l’application stricte des dispositions légales de ponction sur solde à la suspension du paiement du stock des arriérés et l’engagement de poursuites pénales contre les grévistes qui se rendent coupables de violence et de voie de fait.

Le Gouvernement ne s’est pas arrêté à ces seules sanctions. Mieux, les principaux signataires de l’accord portant trêve sociale ont été interpelés pour le respect des engagements, par eux signés le 17 août 2017.
Toutefois, le Gouvernement, indiquait le communiqué du conseil des ministres, a décidé de maintenir le fil du dialogue avec les syndicats conformément à l’esprit et à la lettre du protocole d’accord portant trêve sociale. Et pour marquer cette volonté de maintenir le cadre de discussion, le Chef du Gouvernement a échangé avec les principaux signataires de la trêve social, sur la recrudescence des grèves dans le secteur public. Il s’agissait notamment de la FESACI, de la PLATEFORME, de l’INTERSYNDICALE, de l’UNATRCI, d’HUMANISME, de la COSYFOP et de l’UGTCI. Au cours des échanges, les syndicalistes ont, pour l’essentiel, indiqué les difficultés rencontrées avec la hiérarchie de leurs ministères respectifs pour l’analyse des leurs préoccupations.

Faisant donc suite à cette rencontre, le Ministre de la Fonction Publique, le Général Issa COULIBALY, assisté du Conseiller Spécial du Premier Ministre, chargé du Travail et du Dialogue Social, Monsieur Alphonse SORO a convié ces responsables syndicaux pour l’examen de leurs propositions en vue de mettre fin aux différents mouvements d’humeur constatés ces derniers temps dans l’Administration Publique. Il a indiqué aux responsables syndicaux présents que le manque de communication entre eux et leurs bases a pu faire croire aux syndiqués que la signature de la trêve sociale signifiait la fin de toute revendication. Aussi, a-t-il invité les responsables syndicaux à expliquer et vulgariser le contenu de l’accord portant trêve sociale à leurs mandants.

Les syndicalistes, en retour, reconnaissant les efforts du Gouvernement pour l’amélioration significative des conditions de vie et de travail des fonctionnaires suite à la signature de la trêve sociale, sont quasi unanimes sur la nécessité de maintenir le dialogue social, cadre approprié pour discuter des revendications nouvelles des fonctionnaires. Pour GNAGNA Zadi, président de la plateforme « il est impérieux de rendre fonctionnel tous les cadres prévus pour le dialogue social et que soient installées des cellules de dialogue dans toutes les administrations publiques ; toutes choses qui permettront de consolider la trêve sociale. » Jean-Yves ABONGA de l’INTERSYNDICALE abondera dans le même sens en préconisant des renforcements de capacité et des actions de sensibilisation sur la trêve sociale pour tous les acteurs, notamment la hiérarchie administrative et les responsables syndicaux.

Au total, les différents responsables syndicaux ont pris l’engagement de s’investir auprès de leurs syndiqués pour maintenir un dialogue permanent avec le Gouvernement.
Commentaires


Comment