Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

CEDEAO : Des infrastructures géologiques et géomatiques pour relever les défis des secteurs minier et pétrolier

Publié le mercredi 12 decembre 2018  |  AIP
2eme
© Abidjan.net par Atapointe
2eme édition du forum et exposition de la CEDEAO sur les mines et le Pétrole ECOMOF 2018
Abidjan le 10 décembre 2018. Le Vice Président Daniel Kablan Duncan a pris part à la cérémonie d’ouverture du forum et exposition de la CEDEAO sur les mines et le Pétrole (ECOMOF)


Abidjan - Le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a préconisé la réalisation d’infrastructures géologiques appropriées devant contribuer à une meilleure exploitation des ressources minières dans l’espace de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), en vue de remédier aux nombreux défis auxquels sont confrontés les secteurs minier et pétrolier en Afrique de l’Ouest.

Cette région bénéficie d'un environnement naturel prometteur et les industries extractives jouent un rôle de plus en plus important dans son développement, a indiqué le représentant du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, lundi à Abidjan, à l’ouverture de la 2ème édition du Forum des mines et du pétrole de la Cedeao, dénommée ECOMOF.

Daniel Kablan Duncan a rappelé les énormes ressources dont regorge l’Afrique de l’Ouest dans le secteur extractif, tout en se félicitant de ce que cette région fournit au niveau mondial 10% du manganèse, 8% de la bauxite et 7% de l'uranium, rapporte un communiqué de presse de la CEDEAO transmis mardi à l’AIP.

Toutefois, il a déploré la faible contribution des secteurs minier et pétrolier dans le Produit intérieur brut (PIB) et leur incapacité à générer des emplois décents et massifs dans la plupart des pays de la sous-région.

Pour le Vice-président ivoirien, quatre défis entravent le développement de ces secteurs, et leur résolution passe par la réalisation d'infrastructures géologiques et géophysiques ainsi que l'optimisation des revenus de l'Etat dans le secteur de l'industrie extractive.

« Il est urgent pour notre sous-région d'entreprendre des réformes vigoureuses en vue de lever toutes les entraves au développement du secteur extractif. Ce forum devrait permettre de faire du secteur extractif, le 2ème pilier de développement après l'agriculture », a-t-il noté.

Le ministre ivoirien des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, a appelé les Etats membres de la Cedeao à « redoubler d'efforts » pour relever les nombreux défis qui minent l’essor du secteur extractif en Afrique de l’Ouest.

Pour la Vice-présidente de la Commission de la Cedeao, Mme Finda Koroma, ces défis se résument, entre autres, à l’implication insuffisante des opérateurs économiques locaux dans la production des biens et services, à la faible contribution à la richesse nationale, à la répartition équitable des revenus, à la fiscalité, au développement local et régional, et à des ressources humaines inadéquates.

L’ECOMOF ambitionne de rassembler sur une plate-forme unique toutes les principales parties prenantes des secteurs minier et pétrolier des Etats membres de la Cedeao pour un dialogue inclusif et participatif sur la manière de renforcer leur développement vers le bien-être des populations de la Communauté.

cmas
Commentaires


Comment