Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Municipales à Bassam: Guikahué assure être aux côtés de Ezaley dimanche « pour fêter la victoire »

Publié le vendredi 14 decembre 2018  |  APA
Municipales
© Abidjan.net par Atapointe
Municipales à Bassam: Meeting du Candidat Ezaley Phillipe au Stade de Bassam
A deux jours de la fin de la campagne comptant pour la reprise des élections municipales, le candidat du PDCI-RDA Georges Phillype Ezaley a animé un meeting au Stade de Grand Bassam


APA - Le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir), Kakou Guikahué, a assuré jeudi être dimanche aux côtés de Philippe Ezaley, maire sortant, à l’occasion de la reprise de l’élection municipale à Grand-Bassam, cité balnéaire située à 20 Km au Sud-Est d’Abidjan, « pour fêter la victoire ».

« Dimanche (jour fixé pour la reprise de l’élection partielle des conseillers municipaux à Grand-Bassam), nous sommes ensemble pour fêter la victoire », a lancé M. Guikahué, lors d’un meeting au stade municipal, devant des centaines de personnes.

Le secrétaire exécutif en chef du Pdci a dit être venu « soutenir » le candidat de son parti face à son rival Jean-Louis Moulot, tête de liste du Rhdp (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir, car il a « gagné les élections » du 13 octobre 2018.

M. Ezaley a, pour sa part, annoncé pour ce dimanche la présence d’observateurs indépendants, avant d’ajouter, « nous avons pris contact avec toutes les chancelleries (accréditées en Côte d’Ivoire) et tout le monde entier sera ici ».

Le camp du Pdci, ex-allié au pouvoir, craint une « inversion » des résultats au profit du candidat du Rhdp, Jean-Louis Moulot, déclaré vainqueur à l’issue du vote du 13 octobre par la Commission électorale indépendante (CEI), institution en charge de l’organisation des élections.

Après un recours en annulation, la Chambre administrative de la Cour suprême a invalidé le scrutin, ordonnant la reprise du vote à Grand-Bassam. Pour M. Ezaley, si le candidat de la coalition au pouvoir avait effectivement gagné, il n’y aurait pas eu de reprise.

Selon le maire sortant, cet « acharnement » de la coalition au pouvoir à son encontre est dû au fait qu’il soit resté au Pdci après le retrait de sa formation politique de la mouvance présidentielle. En dépit des « intimidations », il affirme demeurer Pdci et ne peut laisser l’ex-parti unique.

Il a par ailleurs déploré que des chefs coutumiers écoutent « les chants de division » des politiques, promettant travailler à la paix et au rassemblement de Grand-Bassam, première capitale coloniale de la Côte d’Ivoire, déclarée patrimoine mondial de l’Unesco, aux fins d’en faire une ville « smart ».

Selon le maire sortant, cet « acharnement » de la coalition au pouvoir à son encontre est dû au fait qu’il soit resté au Pdci après le retrait de sa formation politique de la mouvance présidentielle. En dépit des « intimidations », il affirme demeurer Pdci et ne peut laisser l’ex-parti unique.

Il a par ailleurs déploré que des chefs coutumiers écoutent « les chants de division » des politiques, promettant travailler à la paix et au rassemblement de Grand-Bassam, première capitale coloniale de la Côte d’Ivoire, déclarée patrimoine mondial de l’Unesco, aux fins d’en faire une ville « smart ».
Commentaires


Comment