Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Diplomatie
Article
Diplomatie

Modernisation et Innovation de l’administration et des services publics: Raymonde Goudou Coffie échange avec la ministre de la Fonction publique du Niger, Kaffa Rakiatou

Publié le mercredi 19 decembre 2018  |  L’intelligent d’Abidjan
Culture
© Abidjan.net par Marc Innocent
Culture et Éducation: lancement des travaux de construction de la Bibliothèque de la Renaissance Africaine d`Abidjan
Abidjan le 09 Juillet 2018. Les Ministres de la Culture et de la Santé, ainsi que le Directeur de Cabinet du Ministère de l`éducation Nationale ont procédé au lancement des travaux de construction de la Bibliothèque de la Renaissance Africaine d`Abidjan (BRAA). Cet ouvrage devrait abrité en son sein la nouvelle Direction des Examens et Concours, le Nouveau Centre Medico-Scolaire du Plateau et le Programme Nationale de Santé Scolaire et Universitaire (PNSSU). Photo : Raymonde Goudou Coffie, Ministre de la Santé et de l`Hygiène Publique


Dr Kaffa Rakiatou Christelle, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative du Niger a eu une séance de travail avec Raymonde Goudou Coffie, ministre ivoirienne de la Modernisation de l’administration et de l’Innovation du service public à son cabinet au plateau le vendredi 14 décembre.

Dr Kaffa Rakiatou, par ailleurs présidente du conseil d’administration du Centre africain de management et de perfectionnement des cadres (Campc), a, à l’issue de l’audience avec Raymonde Goudou, dit : « Nous avons trouvé des projets que nous pouvons mettre en commun. Nous pouvons chacun dans nos domaines respectifs les faire évoluer, et après voir quels sont les aspects négatifs, et les aspects à améliorer concernant la modernisation de l’administration et notamment la modernisation au niveau de nos régions en ce qui concerne le Niger et éventuellement pour ce qui concerne la Côte d’Ivoire. On ne peut pas parler de modernisation de l’État sans parler de formation des agents de l’État. Donc le Campc est un outil qui peut nous apporter beaucoup au niveau de la formation des agents de l’État. Il n’est pas nécessaire d’aller en Europe, aux USA, ou Canada pour se former nous avons ici une l’école qui peut vraiment faire en sorte que les agents de l’État soient bien formés et soient formés à toutes les nouvelles thématiques qui font cour aujourd’hui dans le monde notamment les problèmes d’environnement, les problèmes de sécurité, les problèmes de migration ».

Raymonde Goudou Coffie a apprécié cette collaboration dont l’un des points forts est la formation. « Il n y’ a jamais d’âge pour apprendre et ce qui permet à un être humain d’être toujours au cœur de l’information, c’est de se cultiver soi-même. Il ne faut jamais être à côté, il faut être au centre. Et pour être au centre, il faut se donner le temps pour renforcer ses capacités. Il est important que nos collaborateurs puissent se mettent à l’heure de la formation surtout de la modernisation, parce que la modernisation ce n’est pas seulement l’innovation, c’est pas seulement des tics. La modernisation, c’est de pouvoir soi-même suivre tout ce qui va refléter l’avenir. Il faut mettre les citoyens au centre de cette modernisation et cela passe inexorablement par la formation et le renforcement des capacités », a-t-elle dit.
Joseph Assi Kaudjis, nouveau directeur général du Campc, a indiqué que cette structure qui a formé 25 000 cadres africains depuis sa création en 1975 a engagé une série de réformes en termes de perfectionnement de renforcement des capacités au profit des fonctionnaires et des personnes en situation d’emplois.
EF avec Sercom
Commentaires


Comment