Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

International

Une fondation appelle l’OMS à déclarer l’épidémie d’Ebola en RDC "crise d’urgence internationale"

Publié le mercredi 19 decembre 2018  |  AIP


Abidjan– La fondation AIDS Healthcare (AHF), organisation internationale dans le domaine de la lutte contre le sida, appelle l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à déclarer l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) une crise d'urgence internationale et renforcer les choix de vaccins proposés avant qu'il ne soit trop tard.

Une seconde épidémie d'Ebola sévit actuellement en RDC et a déjà fait près de 300 personnes, rappelle-t-on.

Dans un communiqué rendu public par l'agence AETOSWire, l'AHF incite constamment l’OMS à accélérer le processus d’approbation du vaccin fourni par la société Merck et des autres vaccins proposés qui ont fait preuve d'efficacité contre l'Ebola.

Bien qu'il y ait eu des améliorations remarquées par rapport à la réaction lancée contre l'épidémie de l'année 2014 en Afrique de l'Ouest, des efforts plus ambitieux s'avèrent nécessaires aujourd'hui au Congo. L'OMS n'a pas encore déclaré la situation "une crise d'urgence internationale", même si elle satisfait les critères d'une crise probable. En outre, Merck Pharmaceuticals ne dispose que de 300.000 doses de son vaccin éprouvé pour lutter contre le virus Ebola, voire une quantité insuffisante depuis que le virus s'est répandu à Butembo, une zone urbaine tentaculaire où vivent plus d’un million de personnes, explique le communiqué.

Merck devrait également stocker et se préparer à expédier suffisamment de vaccins, si le virus brise l'endiguement de la vaccination en anneau, ce qui nécessite une grande quantité de doses, actuellement en plus de celles utilisées. Si les coûts s'avèrent un obstacle, Merck devrait utiliser les fonds qu'elle a accordés sous forme d'aide humanitaire.

La sécurité des travailleurs dans le domaine de la santé opérant dans tout le pays est tout aussi importante. Des groupes armés perturbent systématiquement les efforts de vaccination et d'éducation de la population, engendrant souvent des conséquences fatales. L'OMS et l'ONU doivent protéger les hommes et les femmes qui travaillent pour atteindre et vacciner les personnes vivant dans des zones abandonnées, et ce en déployant des troupes, si nécessaire.

AIDS Healthcare Foundation (AHF) fournit actuellement des soins et des services médicaux pour plus d'un million de personnes dans 43 pays à travers le monde dont les Etas Unis, l’Afrique, l’Amérique Latine/ Les Caraïbes, l’Asie/Pacifique et l’Europe de l’Est.



kkf/kam
Commentaires


Comment