Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

International

Le fact-checking, une nécessité pour recrédibiliser les agences de presse

Publié le jeudi 20 decembre 2018  |  AIP


Rabat (Maroc) – Les agences de presse africaines ont été invitées jeudi lors d’un séminaire organisé par la Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA) à Rabat, au Maroc, à donner une nouvelle orientation pour que leurs lecteurs soient mieux éclairés et pour restaurer ainsi leur confiance, par le fact-checking.

Le fact-checking est un terme anglo-saxon qui désigne le travail d'investigation des déclarations des personnalités politiques et des experts mais aussi parfois sur la neutralité des médias eux-mêmes dans leur traitement de l'information. Pour les agences de presse, l’objectif de cette vérification des faits permettra de canaliser, gagner en crédibilité et surtout en proactivité, par rapport à la majorité des 'fake news' diffusés sur les réseaux sociaux, en plein essor.

Selon M. Samba Koné, un des experts paneliste, « pour une agence, il n’est pas permis de diffuser une fausse information car les fondamentaux du métier de journaliste est la vérification très rapide des faits et d’en assurer la crédibilité, surtout en tant qu’agenciers, face à la floraison des réseaux sociaux. Aussi, la formation est très importante. Le fact-checking doit faire ombrage aux fake news ».

Cette assertion est également soutenue par un autre des panelistes, M. Bernard Mantélé, qui ajoute qu’il faut la mise en place d’un service d’alerte dans les rédactions, qui pourra vérifier les faits selon les spécialités, à savoir le sport, l’économie, le social, etc. « Les agences doivent marquer un point dans un monde concurrentiel et surtout être fiables pour éviter les catastrophes. Car lorsqu’un médecin fait une erreur, c’est un mort mais quand un journaliste fait une erreur, ce sont des milliers de morts », a-t-il fait observer.

Ce panel a eu les interventions d’autres experts tels que MM. Douyeb Mohamed, Abderpahmane Khomsi et le directeur général de l’Agence Chypriote de presse, Georges Penimtae. Cette 4ème Assemblée générale de la FAAPA réunie jeudi et vendredi, une trentaine de participants issus d’une vingtaine d’agences.

Créée en 2014, la FAAPA est le premier forum des agences de presse de l’Afrique Atlantique et de l’Ouest. C’est une plateforme professionnelle pour la modernisation de l’information. Elle permet aux pays membres de partager leurs expériences, leur savoir-faire, leur fil et renforcer les capacités des ressources humaines.


tls/cmas
Commentaires


Comment