Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Renforcement des relations commerciales Côte d’Ivoire-Rwanda : Le président Kagamé rencontre le secteur privé ivoirien

Publié le jeudi 20 decembre 2018  |  Abidjan.net
Renforcement
© Autre presse par DR/CGECI
Renforcement des relations commerciales Côte d’Ivoire-Rwanda : Le président Kagamé rencontre le secteur privé ivoirien
La maison de l’entreprise a servi de cadre, ce jeudi 20 décembre 2018, à une rencontre entre le président du Rwanda Paul Kagamé, en visite officielle de 48 heures en Côte d’Ivoire, et le secteur privé ivoirien.


La maison de l’entreprise a servi de cadre, ce jeudi 20 décembre 2018, à une rencontre entre le président du Rwanda Paul Kagamé, en visite officielle de 48 heures en Côte d’Ivoire, et le secteur privé ivoirien. Avec les chefs d’entreprise, le président en exercice de l’Union Africaine (UA) a partagé sa vision de ce que les défis auquel fait face l’Afrique, trouvent leurs solutions en Afrique et avec les Africains. Selon le président Kagamé, le moment est venu pour les Africains de trouver par eux-mêmes des solutions à leurs problèmes. A travers des retours d’expériences, et un renforcement de la coopération entre Etats.

Paul Kagamé dont le pays figure à la 29eme place dans le classement Doing Business du Groupe de la Banque mondiale, a révélé que le succès qu’enregistre son pays tient de plusieurs actions parmi lesquelles la lutte contre la corruption, le travail, la détermination et la vision. Celui dont le pays enregistre 58% de femme a expliqué que l’on ne peut continuer à ignorer le poids de l’impact de la femme dans le développement économique de la région. En plus, a-t-il dit, la femme demeure un Etre humain et à ce titre, a autant des droits et des devoirs que l’homme. Il s’est réjouit de cette rencontre qui cadre avec l’objet de sa visite en Côte d’Ivoire, à savoir donner un coup d’accélérateur à la coopération notamment économique entre les deux pays.

Heureux de la visite du Chef d’Etat rwandais à la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), le président du patronat ivoirien, Jean Marie Ackah a dit l’honneur qu’est celui des chefs d’entreprises de Côte d’Ivoire de recevoir l’hôte de marque. Il a présenté la CGECI qui enregistre plus de 2000 entreprises membres, cumule plus de 14 000 milliards de FCFA, soit 28 milliards de dollars américains de chiffre d’affaires annuel. Générant plus de 200 000 emplois et contribuant à hauteur de 80% aux recettes fiscales de l’Etat.

‘’L’Afrique change de visage et se transforme. Les performances économiques de certains pays sont particulièrement éloquentes. Les Rois de la croissance sont en Afrique. 6 des 10 pays avec la plus forte croissance en 2018 sont Africains selon les prévisions de la Banque Mondiale’’, a rappelé Jean Marie Ackah. Avant d’indiquer que cette embellie ne doit pas détourner les Etats africains du fait que les défis sont encore importants. ‘’La croissance économique doit se consolider dans le temps, être inclusive, durable pour que les fils et les filles d’Afrique en perçoivent effectivement les fruits’’, a dit le président de la CGECI. A titre de pistes de solution, Jean Marie Ackah a estimé que les Etats devraient mettre l’accent sur premièrement, la transformation structurelle de l’économie (la Côte d’Ivoire ayant fait le choix de l’opérer par l’industrialisation), deuxièmement, l’émergence de champions nationaux avec des entreprises capables d’endogénéiser la croissance et enfin, l’élargissement des marchés nationaux qui a commencé à l’échelle régionale et qui devrait se parachever à l’échelle continentale à travers la Zone de libre-échange continentale – ZLECAf. Tout ceci, en faisant du secteur privé le moteur de la croissance, dans le cadre d’une gouvernance économique et sociale à la hauteur des enjeux. ‘’Nous souhaitons nous inspirer de votre riche expérience de Chef d’Etat du Rwanda, pays cité en exemple pour ses accomplissements remarquables en matière de gouvernance, de politique économique et d’attraction des investissements privés ; et de votre vision, en votre qualité de Président en exercice de l’Union Africaine’’, s’est exprimé le président de la CGECI.

Avant de conclure, Jean Marie Ackah a invité le président Kagamé a présidé l’édition prochaine de la CGECI Academy, qui enregistrera pour la circonstance la présence des hommes d’affaires et chefs d’entreprises du Rwanda.



Elisée B.
Commentaires


Comment