Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le tribunal ordonne le déguerpissement des habitants d’un quartier à Bouaké

Publié le vendredi 28 decembre 2018  |  AIP


Bouaké - Le tribunal de première instance de Bouaké ordonne le déguerpissement de plus d’une centaine de familles habitant le quartier «Habitat de la caisse» propriété de la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) qui veut récupérer ses locaux pour des travaux de réhabilitation.

Le tribunal de première instance a livré le verdict relatif au litige qui oppose les deux parties depuis plus d’un an, en son audience de mercredi, à Bouaké, au grand désarroi des locataires des appartements de l’Habitat de la caisse qui demandent la clémence de leur bailleur pour la poursuite des négociations en faveur d’un renouvellement des contrats de bail.

Le président du comité des habitants de la cité, Touré Ibrahim, dit être surpris comme tous les autres locataires par la décision du tribunal car, selon lui, les autorités dont le ministère de tutelle qui avaient été saisies pour cette affaire, auraient recommandé la suspension de la procédure pour la poursuite des négociations.

A en croire Touré, une rencontre entre l’association des habitants de la cité et les autorités locales est prévue pour les jours à venir.

Les résidents de l’Habitat de la Caisse en l’occurrence les femmes avaient manifesté en mars 2017 contre la décision de déguerpissement, suite à la signification qui leur avait été faite par un huissier.

Les locataires dont plusieurs résident depuis 30 ans dans cette cité, plaident pour que les appartements leur soient rétrocédés par la caisse nationale de prévoyance sociale.

Construit depuis 1978 pour les travailleurs de la CNPS, l’Habitat de la caisse compte 240 appartements et abritent plus 1200 résidents actuellement, indique-t-on.

nbf/ask
Commentaires


Comment