Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les filles du lycée Mamie Adjoua sensibilisées contre l’immigration clandestine et les grossesses précoces

Publié le dimanche 30 decembre 2018  |  AIP


Abidjan - Les filles du lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro ont été sensibilisées contre l'immigration clandestine et les grossesses précoces, lors de la rentrée des clubs de santé et littéraire à l'auditorium de l’établissement, rapporte une note d'information transmise samedi à l'AIP.

Coulibaly Chigata et Mamoueba Koné, présidentes des deux clubs du lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro, ont pris l'engagement solennel d'aboutir à l'objectif de zéro grossesse pour l’année scolaire en cours et de sensibiliser leurs camarades.

Cette prise de conscience collective fait suite à la conférence publique sur le thème "la sexualité/ l'avortement", prononcée par le médecin-chef du programme national de santé scolaire et universitaire (PNSSU), le Dr Haby Traoré.

Pour le médecin-chef, les facteurs qui poussent les jeunes filles à vivre l'expérience des rapports sexuels précoces résident dans le narcissisme, les prétendus soucis familiaux et l'orgueil ou l'envie.

Invité spécial du club littéraire, Patrick Krou, journaliste-écrivain, a instruit l’auditoire des risques auxquels sont confrontés les migrants en transit dans les pays de l’Afrique du Nord. "C’est une hécatombe et les Africains doivent en être conscients. Les décideurs africains doivent suivre le bel exemple de l’Etat nigérien qui a pris des lois pour réprimer tous les acteurs englués dans ce phénomène suicidaire", a dit le journaliste écrivain. Il a invité son auditoire à dire non à l’immigration clandestine, car l’eldorado, c’est la Côte d’Ivoire et rien d’autre", a-t-il conclu.

(AIP)

Tg/kp
Commentaires


Comment