Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Perturbation du transport lagunaire à Abidjan par une manifestation des partisans de Jacques Ehouo

Publié le lundi 7 janvier 2019  |  APA


Le transport lagunaire a été perturbé, lundi à Abidjan, par une manifestation politique à Abobo-Doumé, un quartier situé à Yopougon dans l'ouest d'Abidjan, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

« La ligne reliant le Plateau à Abobo-Doumé n'est pas fonctionnelle depuis ce matin. Pour y aller il faut prendre l'autobus », a dit à APA, un agent d'une société de transport lagunaire de la capitale économique ivoirienne, indiquant toutefois que les autres lignes du transport lagunaire sont opérationnelles.

Une manifestation de colère des partisans du député Jacques Ehouo, maire élu au Plateau (Centre des affaires d'Abidjan) sous la bannière du Parti démocratique de Côte d'Ivoire ( PDCI) est à l'origine de cette perturbation.

Selon les faits rapportés à APA par des témoins, ces derniers, ont bloqué tôt, ce lundi matin à Abobo-Doumé la lagune Ebrié pour empêcher des bateaux de circuler et ont érigé ça et là des barrages empêchant également la circulation des véhicules.

Selon la même source, ce mouvement d'humeur avait pour objet de réclamer l'installation de M. Ehouo et son conseil à la tête de la mairie du Plateau.

En effet, depuis son élection, le 13 octobre dernier à l'issue des municipales ivoiriennes, M. Ehouo n'a pu être installé à la tête de la commune du Plateau.

Jeudi dernier, le parlementaire n'a pas répondu à une convocation de la police économique et financière ivoirienne où une plainte a été déposée contre lui pour détournement de deniers publics, faux et usage de faux et blanchiment d'argent.

Mercredi dernier, une délégation spéciale présidée par le préfet d'Abidjan a été installée à la mairie du Plateau à l'effet d'assurer la continuité du service public communal. De l'avis des avocats de M. Ehouo et même de sa famille politique, le PDCI, cette décision est « illégale ».

LB/ls/APA
Commentaires


Comment