Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Allocution de S.E.M. Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire lors de la présentation des voeux à la chambre des rois et chefs traditionnels, au forum national des confessions religieuses et au COSIM

Publié le mardi 8 janvier 2019  |  Présidence
Nouvel
© Abidjan.net par Marc Innocent
Nouvel an: Présentation des voeux au Président de la République
Abidjan le 07 Janvier 2019. Présentation des voeux du Nouvel An 2019, au Président de la République, SEM. Alassane Ouattara par les différents Coprs Constitués de Côte d`Ivoire.


- Monsieur le Vice-Président de la République ;
- Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
- Monsieur le Président du Sénat ;
- Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
- Madame et Messieurs les Présidents d’Institutions ;
- Mesdames et Messieurs les Ministres;
- Monsieur le Président du Directoire de la Chambre Nationale des Rois et Chefs
traditionnels ;
- Monsieur le Président du Forum des Confessions religieuses ;
- Monsieur le Président du Conseil Supérieur des Imams ;
- Monsieur le Président de la Conférence des Evêques Catholiques de Côte d’Ivoire ;
- Honorables Chefs traditionnels,
- Eminents Guides religieux,
- Mesdames et Messieurs,
Je voudrais, pour commencer, vous exprimer la joie qui m’anime de me trouver en
votre compagnie, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des voeux de nouvel an.
Je voudrais également vous remercier pour les mots choisis et les voeux que vous venez de former à mon endroit, à celui de ma famille et de mes proches.
En retour, je souhaite que 2019 soit pour chacun de vous, ainsi que pour vos familles respectives et tous ceux qui vous sont chers, une année de santé, de joie, de paix et de réussite.


Majestés;
Honorables Chefs Traditionnels;
Eminents guides religieux ;
Mesdames et Messieurs ;
Je suis heureux de noter, dans vos interventions, votre satisfaction pour le travail
effectué par le Gouvernement, notamment en ce qui concerne l’amélioration des
conditions de vie de nos concitoyens.

Comme vous l’avez souligné, le chantier est très vaste. Nous en sommes conscients et chacun des membres du Gouvernement est à la tâche.
Je me dois de souligner que 2018 a été une très bonne année, après les difficultés que nous avons connues en 2017. Elle a été une bonne année au plan économique mais également au plan social avec la prise d’une loi d’amnistie qui a été fortement appréciée par chaque Ivoirien.
2018 a également été une année apaisée au plan de la sécurité. Je salue donc nos
Forces de défense et de sécurité pour l’important travail accompli. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est en paix et les Ivoiriens sont rassurés.
Je voudrais remercier mes compatriotes pour la confiance qu’ils m’ont toujours
témoignée et qui a été le socle du travail et de la détermination qui m’ont toujours
animé.
C’est pourquoi, nous ne ménagerons aucun effort, aucune énergie pour améliorer le
bien-être de nos concitoyens. C’est tout le sens du programme social du Gouvernement qui sera mis en oeuvre sur la période 2019 - 2020 et qui abordera toutes les problématiques sociales avec plus de pragmatisme.
Ce programme, d’un montant de 727,5 milliards de F CFA, couvrira les secteurs
prioritaires de la santé, de l’éducation, de l’électricité, de l’eau potable, de
l’autonomisation des jeunes et des femmes, des logements sociaux...
Vous m’avez invité à davantage de concertations, afin de rassembler, encore plus, les fils et filles de notre chère Côte d’Ivoire. Je voudrais vous assurer de ma ferme
détermination à rassembler toutes les filles et tous les fils de notre beau pays ; car il ne peut y avoir de développement sans paix durable.

C’est fort de ce constat que j’ai instruit le Premier Ministre, à rencontrer les
responsables des Partis politiques et de la Société civile en vue de réexaminer la
composition de la Commission Electorale Indépendante, conformément aux
recommandations de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.
Mais, je voudrais rappeler que la Commission électorale actuelle est le fruit d’un large consensus de tous les acteurs politiques de premier plan, après la période de crise et c’est l’Institution qui a organisé l’élection de 2010.
Cette Commission a aussi organisé sept élections : deux élections législatives, deux
élections locales, une élection présidentielle, une élection sénatoriale et le référendum.

Ces sept élections organisées par la Commission Electorale Indépendante se sont
globalement bien passées. Je voudrais donc saisir cette opportunité pour féliciter le
Président de la Commission Electorale Indépendante.
La Côte d’Ivoire a réussi à organiser sept élections, qui se sont bien déroulées. Les
quelques problèmes intervenues lors des dernières élections locales et qui portent sur moins de 5% des communes, ne doivent donc pas nous amener à décrier cette Commission qui a été mise en place de manière consensuelle, avec tous les acteurs
politiques.
Néanmoins, j’ai demandé au Premier Ministre de procéder au réexamen de la
Commission Electorale Indépendante conformément aux recommandations de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.
Le consensus qui a été obtenu ne saurait être remis en cause. Je respecte les libertés fondamentales. Je considère que la démocratie ne peut se construire sans liberté fondamentale.

Honorables Chefs Traditionnels;
Eminents guides religieux ;
Il ne peut y avoir meilleurs messagers, que vous les Chefs traditionnels au niveau du pays profond, et les Guides religieux au niveau des religions.
Je suis en phase avec vous. Il nous faut la paix dans notre pays. Les acteurs politiques doivent en être conscients. Depuis le décès du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, c’est la première fois que la Côte d’Ivoire est en paix pendant une période continue, depuis 7 ans. Cela est dû à plusieurs facteurs, notamment à votre sagesse et à votre
contribution à cette paix.
Je compte sur vous pour continuer de répandre ce message de nécessité de paix, de considération et de respect de l’autre. Je compte sur les Chefs traditionnels qui sont le premier maillon de la médiation pour aider nos populations, dans le milieu rural et dans nos villages, à s’accrocher à la paix.
Ne perdons pas cette paix que nous avons pu acquérir depuis sept ans, sans
interruption ! Si j’ai pris la loi d’amnistie, c’est parce que j’ai considéré qu’elle
contribuerait largement à la cohésion nationale, à la paix et à la stabilité de notre pays.
J’entends beaucoup d’inquiétudes au sujet des élections de 2020. Pour ma part, je suis confiant et je peux vous dire que les élections de 2020 se passeront très bien. Je vous en donne l’assurance.
Je fais confiance aux Ivoiriens et à nos Institutions. Les élections de 2020 se passeront très bien. Arrêtons de nous faire peur et de dire qu’il y aura des problèmes en 2020 !
Je tiens à la stabilité et à la paix dans notre pays. Vous pouvez me faire confiance. Nul ne sera en mesure de troubler cette paix tant que je serai à la tête de la Côte d’Ivoire.


Majestés;
Honorables Chefs traditionnels;
Eminents Guides religieux ;
Mesdames et Messieurs ;
Tout en vous exprimant à nouveau mes voeux les meilleurs pour l’année 2019, je
voudrais vous exhorter aussi, à vous engager davantage dans vos traditionnelles
missions de médiation, de conciliation entre les fils et les filles de la Côte d’Ivoire, afin que notre pays continue son inéluctable avancée vers son Emergence.
Je vous remercie.
Commentaires


Comment