Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Diplomatie
Article
Diplomatie

Le Bénin et la Côte d’Ivoire veulent redynamiser leur coopération bilatérale

Publié le mardi 8 janvier 2019  |  Xinhua


Le Bénin et la Côte d'Ivoire envisagent de redynamiser leur coopération bilatérale par la réactivation de la Grande commission mixte de coopération entre les deux pays, a rapporté lundi le quotidien béninois L'Economiste.

Selon le quotidien, ce vœu de réactivation de la commission a été exprimé vendredi dernier au Palais de la République de Côte d'Ivoire par la nouvelle ambassadrice du Bénin en Côte d'Ivoire, Adjouavi Martine Françoise Dossa, lors de la présentation de sa lettre de créance au président Alassane Ouattara.

"Je m'emploierai à réactiver la Grande commission mixte de coopération entre la Côte d'Ivoire et le Bénin. La dernière rencontre a eu lieu en 2014 à Cotonou", a-t-elle déclaré, précisant que les accords entérinés en avril 2014 par cette troisième session de la Grande commission mixte ivoiro-béninoise, et mis en veilleuse depuis lors, doivent connaître une mise en œuvre conséquente pour le bien-être des populations des deux Etats.

Ces accords, a-t-elle expliqué, sont liés entre autres à la coopération militaire, au tourisme, à l'emploi des jeunes, à la délinquance juvénile et au problème des migrants

Etablie depuis l'accession des deux pays à la souveraineté internationale en 1960, la coopération bilatérale entre le Bénin et la Côte d'Ivoire s'explique non seulement par l'appartenance des deux pays à une même sous-région et aux mêmes regroupements sous-régionaux, mais également par les élans répétés de solidarité exprimés par le Bénin envers la Côte d'Ivoire depuis l'attaque rebelle du 19 septembre 2002.

"Au nombre des actions de solidarité menées par le Bénin qui ont été appréciées par la Côte d'Ivoire, il y a lieu de rappeler, entre autres, l'envoi en Côte d'Ivoire de troupes béninoises en 2002, au titre de l'ECOMOG (Brigade de surveillance du cessez-le-feu de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest) puis au titre de l'Opération des Nations Unies pour le maintien de la paix dans ce pays (ONUCI)", a-t-elle indiqué.
Commentaires


Comment