Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique: Depuis Daoukro, Henri Konan Bédié interpelle le chef de l’Etat sur la résurgence des pratiques anti-démocratiques

Publié le jeudi 10 janvier 2019  |  Abidjan.net
Ouverture
© Partis Politiques par DR
Ouverture du Bureau politique du PDCI-RDA à Abidjan
Dimanche 17 juin 2018. Maison du parti Abidjan. Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) dirigé par le président Henri Konan Bédié tient son bureau politique.


"Déjà le désordre est dans certains quartiers de ville, dans certains villages. Demain il pourrait devenir un beau tapage irrépressible aux conséquences insoupçonnables", a déclaré le président du PDCI-RDA ce jeudi 10 janvier à Daoukro.

A l’occasion du nouvel an, Henri Konan Bédié a reçu la presse nationale et internationale à déjeuner à Daoukro. Le président du PDCI s’est félicité des bons rapports qui existent entre son parti et la presse. "En votre qualité d’hommes de médias, témoins de l’histoire de notre Pays, vous devez contribuer inlassablement au retour d’une paix durable et définitive en Côte d’Ivoire par vos actions et activités de communication", a fait savoir Henri Konan Bédié.

Pour le "Sphinx de Daoukro", cette rencontre offre l’opportunité d’échanger avec la presse dans un environnement convivial sur l’ensemble des questions d’actualité nationale et internationale.

Ainsi, le président du PDCI a lancé un appel au chef de l’Etat. "Je profite de l’occasion pour dénoncer ces dérives et j’interpelle le Président de la République et les tenants du Parti Unifié RHDP sur les dangers certains qu’ils font courir au peuple et à la Nation ivoirienne par des pratiques qui remettent en cause tous les acquis démocratiques". Avant d’ajouter: "j’en appelle, solennellement au Président de la République à faire cesser ces pratiques immorales et illégales, non conformes à l’Etat de droit et à la bonne gouvernance et par ailleurs aux droits des citoyens".

DA
Commentaires


Comment