Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

UEMOA : Des défis restent à relever pour consolider le marché régional commun (Ouattara)

Publié le jeudi 10 janvier 2019  |  AIP
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie de commémoration du 25è anniversaire de l`UEMOA
Jeudi 10 janvier 2019. Ouagadougou (Burkina Faso). Cérémonie de commémoration du 25è anniversaire de l`UEMOA, présidée par le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA(Photo).


Abidjan– Dans son discours d’ouverture de la célébration du 25e anniversaire de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), jeudi à Ouagadougou, au Burkina Faso, le Président ivoirien, Alassane Ouattara a affirmé que d’importants défis restent encore à relever pour préserver les acquis réalisés, accélérer le processus d’intégration sous-régionale et consolider le marché régional commun.

S’exprimant en sa qualité de président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union, le chef de l’Etat ivoirien a indiqué que ces défis concernent notamment le faible taux des échanges intra-communautaires dans l’Union (de 9.6 % en 1996 à 16.1 % du total des échanges en 2018). « Cette faible évolution pourrait s’expliquer par la structure du commerce, marqué par une homogénéité des biens et services échangés dans notre espace », a-t-il ajouté.

Il a cité également les nombreux contrôles sur les corridors, des prélèvements illicites et autres faux frais et enfin des longs délais pour le transport des marchandises; des distorsions en matière de concurrence et, en particulier, des difficultés pour certaines entreprises à avoir accès aux marchés, notamment publics, de certains pays de l’Union.

Se réjouissant donc du choix du thème central du forum marquant le forum le 25e anniversaire de l’UEMOA, à savoir « Défi de la libre circulation des personnes et des biens », M. Ouattara a indiqué qu’à ces défis, s’ajoutent d’autres problématiques liées, notamment, à l’emploi des jeunes, à la migration, au dérèglement climatique, à la sécurité et à un environnement international de plus en plus incertain.

« C’est pourquoi, une nouvelle feuille de route a été mise en place en 2015, pour permettre à l’UEMOA de faire face efficacement à ces défis », a-t-il poursuivi.

Pour Alassane Ouattara, travailler pour un projet aussi noble que celui de l’intégration régionale est un privilège et une nécessité, dans ce monde en pleine mutation. « Et je demeure convaincu que c’est ensemble que nous réussirons. J’invite donc la Commission de l’UEMOA, dont je salue à nouveau le bilan positif, à s’engager pleinement pour accélérer notre processus d’intégration régionale », a-t-il affirmé.


cmas
Commentaires


Comment