Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Reprise de l’élection municipale à Rubino / Le candidat Déssi Hubert : “Qu’on nous permette de comparer les différents listings d’émargement”

Publié le dimanche 13 janvier 2019  |  L'Héritage
Visite
© Partis Politiques par DR
Visite du centre de vote par le Préfet de région, KONE Messamba
Soubré, le samedi 13 octobre 2018. Le préfet de région, préfet du département de Soubré, Koné Messamba, a visité quelques bureaux de vote pour s`assurer du bon déroulement du scrutin.


Faisant partie des cinq communes dont les élections municipales ont été reprises le 16 décembre 2018, la commune de Rubino a été également mise sous tutelle. Puisque le candidat du PDCI-RDA, Dessi Hubert a saisi la chambre administrative de la Cour Suprême, avec toutes les preuves dont il dit disposer. En effet, maire sortant et donné vainqueur lors de l’élection du 13 octobre 2018, Dessi Hubert a été déclaré vaincu lors des partielles du 16 décembre 2018. Une défaite qu’il ne veut pas accepter, dénonçant les nombreuses irrégularités constatées lors de ce second scrutin. « Le jour des élections il y a eu près de 6 à 7 cars venus d’Abidjan. Certains électeurs ont même avoué qu’ils sont d’Anyama, d’autres d’Abidjan », a noté le candidat du PDCI-RDA, avant d’ajouter : « cela peut ne pas poser de problème, peut-on dire.

Mais où il existe de hic, c’est que nous avons remarqué que des personnes qui ne sont pas venues à Rubino il y a plus de 5 ans, figurent sur le listing du 16 décembre 2018. Or pour pouvoir prendre part au vote, il faut se rendre sur le lieu pour pouvoir se faire enrôler. Or des électeurs ont même reconnu qu’ils ont été enrôlés à Anyama, d’autres à Abidjan ». Ce sont pour toutes ces raisons que le candidat Dessi Hubert veut vaille que vaille « qu’on permette de faire un croisement des listings d’émargement du 13 octobre 2018 et ceux du 16 décembre 2018 ». Pour lui, une comparaison pourra contribuer à mettre fin au débat. Parce qu’il a relevé que « plusieurs personnes ne figurant pas sur le listing du 13 octobre 2018 se retrouvent sur celui du 16 décembre 2016 ».

En plus de « cette manipulation de la liste électorale de la circonscription », Dessi Hubert a souligné les empêchements de voter de ses militants. « Dans tous les villages qui nous sont favorables, nos militants ont été empêchés de voter », a-t-il fait remarquer. Aussi, a-t-il révélé que les représentants de ces adversaires avaient des listings ce qui n’était pas le cas pour les siens. « Et ce sont ces fraudes qui ont donné cette victoire à notre adversaire à cette l’élection que nous contestons. Nous avons donc introduit un recours auprès de la Chambre administrative de la Cour suprême avec les preuves matérielles que nous avons en notre possession », a-t-il conclu avec l’espérance que sa victoire lui sera restituée.

LT
Commentaires


Comment