Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Une unité de production de vin sommée de fermer à Koumassi (Ministère)

Publié le lundi 14 janvier 2019  |  AIP


Abidjan- Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a ordonné vendredi la fermeture de l’entreprise Mibem, spécialisée dans la production de vin à Koumassi (Abidjan Sud).

Selon un communiqué de presse transmis à l’AIP, cette décision fait suite à des informations relatives aux conditions hygiéniques déplorables dans cette unité de production située dans la zone industrielle de Koumassi.

Suite à une visite effectuée par les services du ministère dans les locaux de cette entreprise, le ministre a été situé sur l’état d’insalubrité dans lequel le breuvage était conditionné.

Il s’agit notamment d’eaux stagnantes sous des fûts, d’un laboratoire de qualité douteuse, de toilettes dans un état d’hygiène lamentable jouxtant une salle de stockage, de travailleurs ruisselant de sueur et manipulant à main nue des produits destinés à la consommation, le tout couronné par un puits perdu humide en plein centre de production.

« Un tel tableau n’est pas de nature à rassurer les consommateurs. Notre devoir est de veiller à ce que les produits mis sur le marché soient de bonne qualité et ne présentent aucun danger », a indiqué le ministre Diarrassouba. Il a promis que son département compte mettre en place un vaste programme de contrôle et d’inspection des usines de fabrication de produits alimentaires, en collaboration avec tous les ministères et structures concernés, au cours de cette année 2019.

A l’en croire, l’objectif d’une telle démarche n’est pas de fermer des entreprises et détruire des emplois, mais de les amener à se mettre à niveau et à travailler dans les conditions d’hygiène et de sécurité appropriée. Et ce, conformément aux textes en vigueur pour assurer une meilleure santé des travailleurs et la pérennité de l’entreprise et des emplois.

Le ministre a précisé que des dispositions sont déjà en vigueur pour le contrôle et le renforcement de la vigilance pour ce qui concerne les produits alimentaires importées, en vue de mieux protéger les consommateurs.

bsp/cmas
Commentaires


Comment