Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: journée décisive pour Laurent Gbagbo devant la CPI

Publié le mardi 15 janvier 2019  |  RFI
Justice/Procès
© Autre presse par DR
Justice/Procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : le General Mangou témoigne
Lundi 25 septembre 2017. La Haye (Pays-Bas). Le Général Mangou était invité à la Cour Pénale Internationale à dire sa part de vérité dans la crise post-électorale qui a secoué la Côte d`Ivoire


A La Haye, ce mardi 15 janvier, la chambre de première instance de la Cour pénale internationale délibère sur le dossier de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo. A ses côtés, dans le box des accusés : Charles Blé Goudé, l’ex-leader des Jeunes Patriotes. Tous deux sont poursuivis pour crimes contre l’humanité, dans le cadre des violences commises entre décembre 2010 et avril 2011, suite à l’annonce des résultats de la présidentielle. Leur procès a démarré le 28 janvier 2016.

De notre envoyée spéciale à La Haye,

Depuis le début du procès, le procureur a appelé 82 témoins. Pour Eric MacDonald, le substitut du procureur, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé font partie d’un « cercle restreint » ayant mis en place un « plan commun » pour se maintenir au pouvoir par tous les moyens, y compris le recours à la violence contre les populations civiles qui leur seraient hostiles.

« Monsieur Gbagbo a incité les forces qui lui étaient loyales à commettre des crimes. Le 27 août 2010, à Divo, il leur a dit de ne pas remettre en question la régularité des ordres qu’il leur a donnés, déclarait Eric MacDonald, en octobre dernier. Il leur a bien dit que personne ne serait poursuivi pour leurs crimes, souligne-t-il. Par ailleurs, Laurent Gbagbo n’a pas pris de mesure pour éviter que des crimes soient commis pendant la crise. »
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment