Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Jeannot Ahoussou appelle à taire les clivages politiques et à préserver l’intérêt du Sénat

Publié le mardi 15 janvier 2019  |  AIP
Le
© Autre presse par DR
Le Sénat suspend sa séance plénière en attendant l`avis du Conseil constitutionnel sur son règlement intérieur
Le Sénat a suspendu sa séance plénière ce mercredi 27 juin 2018, en attendant de saisir le Conseil constitutionnel pour avis sur la résolution portant règlement intérieur de l`Institution. Photo: Jeannot Ahoussou Kouadio, le président du Sénat


Abidjan - Le président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, a appelé, lundi à Abidjan, à l’apaisement de tous en vue de préserver l’intérêt supérieur de son institution.

Recevant les vœux du nouvel an, le président Jeannot Ahoussou a appelé les sénateurs à se mettre au-dessus des divergences politiques et appartenances régionales en vue de bâtir la Côte d’Ivoire dans la paix.

"Faisons taire les clivages politiques et travaillons ensemble à préserver l’intérêt supérieur de notre institution, et partant, celui de la nation. Le Sénat est une institution politique, mais malgré nos différentes obédiences politiques, notre responsabilité face à la nation demeure commune. Il nous revient de crédibiliser notre institution", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que les ivoiriens n’ont qu’un seul pays qui s’appelle la Côte d’Ivoire. "Nos divergences d’opinion sont circonstancielles, comprenons-le. Tout passe et tout passera. J’ai foi que ces divergences politiques qui aujourd’hui nous mettent en spectacle par rapport aux autres pays, la communauté internationale prendront fin", a ajouté M. Ahoussou-Kouadio.

Tout en s’inscrivant dans la voie de la paix telle que tracée par le président Félix Houphouët-Boigny, le président du Sénat appelle chaque sénateur à cultiver l’amour et à aimer son prochain.

Au nom des sénateurs, Mané Adama, après avoir présenté les vœux au président de l’institution, a souligné que l’année 2019 s’annonce avec plusieurs défis à relever.

Il urge de mettre en place les organes du Sénat en vue de lui permettre d’amorcer sa vitesse de croisière et accomplir sa mission première qui consiste au vote de la loi et au contrôle de l’action gouvernementale, a-t-il fait savoir.

Mis en place en avril 2018, le Sénat est la chambre haute du Parlement ivoirien créé avec l’avènement de la troisième République en 2016.

bsp/kp
Commentaires


Comment