Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Des avantages fiscaux inscrits dans le nouveau code des investissements au bénéfice des entreprises

Publié le jeudi 17 janvier 2019  |  AIP
Investissement
© Abidjan.net par Atapointe
Investissement privé: Essis Esmel invite de La Tribune de l’AIP
Abidjan le 17 janvier 2019. Dans le cadre de la sensibilisation de l’opinion publique sur le programme social du gouvernement, M Essis Esmel, secrétaire d’Etat auprès du 1er Ministre en charge de la promotion de l’investissement privé a animé une conférence de presse dans les locaux de l’Agence Ivoirienne de Presse


Abidjan - Des avantages fiscaux existent dans le nouveau code des investissements au bénéfice de tous types d’entreprises installées en Côte d’ Ivoire, a déclaré, jeudi, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la Promotion de l’investissement privé, Emmanuel Esmel Essis.

En phase d’exploitation, les investissements réalisés par des entreprisses sont exonérés de l’impôt sur le bénéfice industriel et commercial ou de l’impôt sur le bénéfice non commercial ou de l’impôt sur le bénéfice agricole. Une exonération de la contribution des patentes et licences est envisagée également, a indiqué M. Esmel Essis.

En phase d’investissement, ces sociétés, au titre de la création ou du développement d’activité, pourront bénéficier d'une réduction de 40 à 50 % du montant des droits à payer à la douane portant sur les équipements et matériels, ainsi que sur le premier lot de pièces de rechange. Une exonération totale de la TVA est préconisés, a dit en substance le secrétaire d'Etat.

Ces dispositions particulières ont permis sur la période 2013 à 2018, de créer 38 680 emplois et 1 196 entreprises agréées pour un volume d’investissement de 3 451 milliards de francs CFA. Il a noté que 40% de ces entreprises ont été créées par des jeunes de moins de 35 ans.

Pour bénéficier de ces avantages, les entrepreneurs doivent se faire connaître aux services du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), en vue de suivre les procédures idoines.

"Les dispositifs existent pour accompagner les entreprises ivoiriens", a-t-il réitéré, en sa qualité d'invité de la Tribune de l’AIP, sur le thème « Entrepreneuriat et incitations fiscales », en présence du ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré.


nmfa/cmas
Commentaires


Comment