Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Harvard propose l’équité dans l’évaluation de la performance pour la motivation des enseignants ivoiriens

Publié le dimanche 20 janvier 2019  |  AIP
Harvard
© Abidjan.net par Atapointe
Harvard propose l’équité dans l’évaluation de la performance pour la motivation des enseignants ivoiriens
Abidjan le 18 janvier 2019. En fin de mission d`immersion et d`analyse du système éducatif ivoirien, les experts de haward university ont remis rapport de leur travaux à Kandia kamara, Ministre de l`éducation nationale de l`enseignement technique et de la formation professionnelle.


Abidjan – Quatre étudiants de la prestigieuse Université de Harvard à Boston aux USA ayant mené une étude sur « les critères d’évaluation de la performance » « les facteurs du contexte qui influencent la performance », et « les responsables de l’évaluation » du système éducatif ivoirien propose l’équité pour motiver les enseignants à œuvrer pour une éducation de qualité.

A l’issue de leurs travaux menés à San Pedro, Bouaké, Grand Bassam, Korhogo et Abidjan, l’équipe de la Harvard University a préconisé une évaluation de la performance établie sur une « note de base » et surtout « le facteur d’équité » selon les facilités et difficultés du contexte de travail de l’enseignant et de ses supérieurs.

L’étude de Harvard préconise certes des récompenses et promotions mais aussi des sanctions selon une méthodologie de travail que ses étudiants ont présenté à la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle Kandia Camara, vendredi, à son cabinet.

Kandia Camara a salué la qualité du travail réalisé du 03 au 16 janvier qui coïncide avec « le constat que nous avons fait nous-même », preuve « du sérieux du travail qui reflète la réalité de notre système scolaire ».

Cette activité s’inscrit dans la quête de l’excellence pour améliorer l’existant dans un contexte de mutation et d’accélération des méthodes d’enseignement pour adapter l’école aux réalités en vue d’une éducation « très performante » capable de fournir des diplômés de qualité au marché du travail national, compétitifs sur le plan international pour répondre à la problématique de l’employabilité des diplômés ivoiriens.

Participant en juin à un Forum ministériel organisé par cette université, la ministre Kandia, avait décliné la vision du gouvernement, à savoir, « atteindre un taux net de scolarisation primaire de 100% d’ici 2025 et améliorer la qualité de l’éducation afin d’assurer une population alphabétisée possédant les compétences nécessaires au développement de notre pays ».

A l’issue de cette assise, elle avait sollicité un appui à son ministère pour la conception d’un modèle d’évaluation de la performance des enseignements du primaire et du secondaire.

(AIP)

aaa/kam
Commentaires


Comment