Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

CPI: la représentante des victimes au procès de Gbagbo à Abidjan pour parler de la situation de ses clients

Publié le mardi 22 janvier 2019  |  APA
La
© Ministères par DR
La Ministre Mariatou Koné a reçu la représentante légale des victimes dans le procès de l`ex-Président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale - CPI
Mardi 22 janvier 2019 La Ministre Mariatou Koné a reçu en audience ce mardi 22 janvier 2019, Madame Paolina Massidda, représentante légale des victimes dans le procès de l`ex-Président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale - CPI La rencontre a porté sur des points d`intérêt commun notamment, le processus d`indemnisation des victimes de la crise post-électorale. Paolina Massida a salué l`engagement du Gouvernement ivoirien et félicité la Ministre Mariatou Koné pour la bonne conduite du processus d`indemnisation.


Abidjan ( Côte d'Ivoire) - La représentante légale des victimes au procès de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ex-ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale ( CPI), maître Paolina Massidda, parlera mercredi à Abidjan de la situation de ses clients dans cette procédure, a appris APA mardi de source officielle.

Selon une note d'information transmise à APA, Maître Paolina qui séjourne en Côte d'Ivoire, animera une conférence de presse mercredi à Abidjan. Vendredi dernier, la CPI a ordonné le maintien en détention de M. Gbagbo et de son coaccusé, Blé Goudé après un appel du procureur de cette juridiction contre l'acquittement et la remise en liberté immédiate des deux hommes prononcés mardi dernier par la Cour.

La «libération immédiate » des deux accusés a ainsi été suspendue jusqu'au 1er février prochain où le procureur devrait présenter lors d'une audience, de nouveaux arguments pour soutenir sa requête.

Des victimes de la crise postélectorale ivoirienne ont manifesté leur colère à Abidjan et dans plusieurs villes de l'intérieur de la Côte d'Ivoire après l'annonce de « l'acquittement» et de la «libération immédiate » de l'ancien président ivoirien.

Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont poursuivis depuis 2011 pour quatre chefs de crimes contre l'humanité commis pendant la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 qui a fait officiellement 3000 morts.

LB/ls
Commentaires


Comment