Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Le gouvernement élabore un plan d’exécution des actions nécessaires à l’effectivité de la généralisation de la CMU

Publié le mardi 22 janvier 2019  |  AIP
Conférence
© Abidjan.net par Marc Atigan
Conférence de presse du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly relative au récent eurobond et à la situation économique de la Côte d`Ivoire
Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a animé ce jeudi 15 juin 2017 une conférence de presse au cours de laquelle il a fait le point du récent eurobond et l’état de la situation de l’économie ivoirienne.


Abidjan - Le gouvernement ivoirien travaille à élaborer un plan d’exécution des actions indispensables au passage à échelle effectif de la couverture maladie universelle (CMU) prévu en cette année 2019.

La primature a réuni, à l’effet, dans le cadre d’un atelier, l’ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce système de sécurité sociale, désormais obligatoire, et décliné à l’intention de toutes les populations vivant en Côte d’Ivoire (nationales comme non nationales) dont moins de 5% bénéficient, à ce jour, d’une couverture maladie.

La session de réflexion, ouverte, mardi, à Abidjan, est prévue pour prendre fin jeudi. « Les travaux du présent atelier devraient permettre d’analyser toutes les actions pertinentes nécessaires au démarrage effectif de la généralisation progressive de la CMU », a expliqué le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, procédant à l’ouverture de l'atelier.

Projet cher au président de la République, Alassane Ouattara et axe majeur de la politique sociale du gouvernement, la CMU, qui repose sur la solidarité nationale, vise à offrir à l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire un égal accès à des soins de santé de qualité.

La généralisation effective de la CMU est un pan essentiel du programme social 2019-2020 du gouvernement. Le président de la République, Alassane Ouattara, dans son message à la Nation, le 31 décembre dernier, a instruit son gouvernement de démarrer la généralisation progressive du système à partir de janvier 2019.

L’atelier vient notamment en réponse à cette instruction. Les participants examineront ainsi, à l’occasion, trois composantes essentielles de la mise en œuvre de la généralisation, à savoir l’identification de la totalité de la population du secteur formel, la disponibilité de l’offre de soins et la disponibilité des médicaments.

« Avec la contribution de tous, je reste convaincu que la CMU continuera son déploiement et permettra une bonne redistribution des fruits de la croissance. Cela est un gage d’équité sociale, et c’est cela l’orientation fondamentale du vivre ensemble prôné par le président de la République », a fait comprendre le premier ministre, avant d'exhorter l’ensemble des participants à s’impliquer dans la conduite des différents travaux, afin de produire « des recommandations pertinentes » pour l’amélioration de la protection sociale des Ivoirien, notamment les plus défavorisés.

« Je suis persuadé que notre modèle de protection sociale contribuera efficacement à octroyer aux populations une meilleure qualité de vie, condition essentielle pour inscrire notre pays au nombre des pays émergents », a conclu le chef du gouvernement.

La caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) est l’institution de prévoyance sociale en charge du déploiement de la couverture maladie universelle (CMU), signale-t-on

kg/ask
Commentaires


Comment