Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) : le DG de l’environnement, Gustave Aboua présente la stratégie nationale pour la mobilisation des ressources du programme FEM7

Publié le mercredi 23 janvier 2019  |  Abidjan.net
Ouverture
© Abidjan.net par JOB
Ouverture de l’atelier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM)
Le Programme à impact dit FEM7, a été dévoilée par le DG de l’Environnement et du Développement Durable, Gustave ABOUA, à l’ouverture de l’atelier du FEM qui s’est tenu les 21 et 22 janvier 2019, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan. Photo: DG de l’Environnement et du Développement Durable, Gustave ABOUA


La Stratégie du Ministère de l’environnement et du développement durable (MINEDD), pour accompagner la formulation des projets environnementaux prioritaires de l’Etat à soumettre au FEM (Fonds pour l’environnement mondial) pour financement dans le cadre du Programme à impact dit FEM7, a été dévoilée par le DG de l’Environnement et du Développement Durable, Gustave ABOUA, à l’ouverture de l’atelier du FEM qui s’est tenu les 21 et 22 janvier 2019, au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan.

Cet atelier du dialogue national en Côte d’Ivoire qui marque le démarrage d’une phase particulièrement importante dans l’élaboration de nouveaux projets pour bénéficier des retombées de la nouvelle reconstitution des ressources du FEM7, a permis au DG de l’environnement et du développement durable de présenter une stratégie basée sur les missions et attributions, la stratégie sectorielle et les actions clés de son département ministériel.

En ce qui concerne la stratégie sectorielle, son cadre de référence tire ses racines dans le PND 2016-2020 ayant pour orientation stratégique : le développement des infrastructures harmonieusement réparties sur le territoire national et la préservation de l’environnement.

Au chapitre des perspectives pour la mobilisation des ressources du FEM7, le DG Gustave a souligné, quelques difficultés majeures qui se posent entre autres, pour évaluer les besoins réels en ressources financières ; élaborer des projets structurants selon les spécification du FEM ; rechercher des co-financements auprès d’autres partenaires multilatéraux ; renforcer la coopération avec les autres ministères sectoriels ; renforcer la coopération internationale pour mieux capter les financements innovants comme la finance climatique.

Des actions clés menées au plan institutionnel et réglementaire pour le renforcement de la gouvernance environnementale : le renforcement du dialogue institutionnel par l’implication des autres ministères sectoriels ; la création d’instruments institutionnels forts par exemple, la Commission Nationale du Développement Durable (CNDD), la Direction de l’Economie Verte et de la Responsabilité Sociétale (DEVRS), la Direction de la Lutte contre les Changements Climatiques (DLCC), la Coordination des Programmes et Projets (CPP); Etc…

D’autres instruments en cours de préparation tels que la Commission nationale sur les changements climatiques (CNCC).

En matière de planification, il y a l’élaboration et la mise en œuvre de nombreux plans stratégiques dont la Politique nationale de l’environnement, les Contributions déterminées au niveau national (CDN) et l’Accord de Paris sur le Climat, la Stratégie Nationale REDD+, le Plan d’Investissement Forestier, la stratégie nationale de réduction des risques de catastrophes naturelles, etc.

Mais en amont, le DG Gustave Aboua n’a pas manqué de mettre en exergue les missions et les attributions du MINEDD. Au titre de l’environnement : il y a la planification et le contrôle de la politique en matière d’environnement, évaluation, études et plan ; la mise en œuvre du code de l’environnement et de la législation en matière de protection de la nature et de l’environnement ; la gestion et le suivi des projets financés par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ; la mise en place des services environnementaux du réseau des Parcs Nationaux et Réserves Naturelles en liaison avec les Ministres du Tourisme et des Eaux et Forêts ; etc…

Au titre du développement durable, ce sont entre autres, l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du gouvernement dans le domaine du développement durable ; la préparation et la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière d’énergies renouvelables, de développement et de promotion des technologies vertes participant à l’amélioration de la qualité de l’environnement par la réduction des rejets dans l’eau, l’air et le sol ainsi qu’à la diminution de la consommation énergétique en liaison avec le Ministre en charge de l’Energie ; l’élaboration et la mise en œuvre de la politique de lutte contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique ; la promotion d’une gestion durable des ressources rares.

JOB
Commentaires


Comment