Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: après la création du RHDP, que reste-t-il des anciens partis?

Publié le jeudi 31 janvier 2019  |  RFI
Congrès
© Partis Politiques par DR
Congrès ordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix
Abidjan le 26 Janvier 2019. Ouverture de la Cérémonie marquant l`apothéose du Congrès ordinaire du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix Au stade Felix Houphouët Boigny.Photo : Alassane Ouattara,Président de république.


Depuis le 26 janvier 2019, le RHDP est le nouveau parti présidentiel. Il regroupe le RDR, fondé par Alassane Ouattara, l’UDPCI de Mabri Toikeusse, des franges du MFA, du PIT et de l’UPCI (Upéci). Pour autant, ces partis n’ont pas été formellement dissouts au sein du RHDP. Leurs militants et cadres vont progressivement constituer la structure du nouveau parti qu’Alassane Ouattara veut voir sur pied d’ici deux mois. Ces partis, comme le RDR, seront ainsi « de facto » vidés de leur substance mais devraient garder une existence légale.

Au RHDP, il y a certains mots qui fâchent : disparition, dissolution, absorption. On prèfère parler de « transferts de compétences ». A l’échelon local, tous les secrétaires de sections des formations composants le RHDP ont désormais la casquette du nouveau parti. Mais tous gardent leurs prérogatives. « Le maillage local permettra une meilleure couverture, explique Adama Bictogo du RHDP. Puis se mettront en place les structures : coordinations, secrétaires départementaux, délégations régionales, comité central et conseil politique… La mayonnaise prendra au fur et à mesure que les activités du RHDP seront menées », ajoute-t-il.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires


Comment