Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Un projet pilote de reboisement et d’autonomisation des femmes dans le Guémon

Publié le jeudi 31 janvier 2019  |  AIP


Man- Une délégation de l’ambassade du Canada a visité, mercredi, deux des huit villages de la sous-préfecture de Nidrou (Ouest, région du Guémon) bénéficiaires, depuis septembre 2018, d’un projet pilote de reboisement et d’autonomisation des femmes mis en oeuvre par l’organisation non gouvernementale "Action de vie" à travers la promotion de techniques d’agro foresterie.

«Nous sommes venus dans les villages de Trokpadrou et Sahidrou pour faire le suivi de projet que nous avons financé dans le cadre du fonds canadien d’initiative locale du projet exécuté par l’ong Action de vie. C’est un projet qui touche à la question de l’égalité des genres et du changement climatique. Dans ce projet les femmes ont eu l’occasion d’être formées à des techniques d’agro foresterie avec une espèce d’arbre qu’elles ont plantée dans les cultures comme le manioc, le riz et autres », a affirmé à Sahidrou, la représentante de l’ambassade du Canada, Hawa Ouattara-Koffi.

Cette plante dénommée Gliricidia Sepium existe en Estonie et se retrouve également en Afrique de l'Ouest. Elle est utilisée pour faire du reboisement avec un avantage d’enrichissement du sol qui améliore la production agricole."Nous sommes heureux d'adopter ce projet qui va faire revenir la forêt, les pluies et améliorer nos productions", ont fait savoir les populations visitées.

Par ailleurs dans le cadre dudit projet qui vise la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement, les femmes des huit villages bénéficiaires ont été formées à la construction de foyer amélioré en argile, qui protège contre l’exposition au feu et réduit la consommation excessive de bois de chauffage.

«Nous constatons dans la zone de Nidrou que la forêt disparaît et les terres sont dégradées et deviennent pauvres. Donc par rapport à ma mission en Estonie en avril 2018, au niveau des experts de l’environnement, on a trouvé que le Gliricidia Sepuim permet la reconstitution de la forêt d’une part et d’autre part la fertilisation du sol. De retour, j’ai donc approché l’ambassade du Canada pour leur soumettre ce projet pour les huit villages de la sous-préfecture de Nidrou dans le département de Kouibly », a expliqué pour sa part le directeur exécutif de l’Ong "Action de vie", Diayé Ambroise.

amak/ask
Commentaires


Comment