Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le centre Dominique Ouattara Amepouh, un joyau pour « soulager » les femmes vivant avec le VIH

Publié le dimanche 3 fevrier 2019  |  APA
La
© Présidence par David Zamblé
La Première Dame, Ambassadeur Spécial de l`ONUSIDA visite le  Centre Amepouh et fait d`importants dons
Vendredi 1er février 2019. Yopougon (Abidjan). La Première Dame, Dominique Ouattara, Ambassadeur Spécial de l`ONUSIDA  visite le  Centre Amepouh  et fait d`importants dons aux membres  de la Coalition des Organisations  des Femmes vivant avec le VIH


Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le centre Dominique Ouattara Amepouh, du nom d’une des neuf associations qui composent la Coalition des organisations de femmes vivant avec le VIH en Côte d’Ivoire (COF-CI), présente une fière allure au terme des travaux de réhabilitation et d’équipement d’un côut global de 50 millions FCFA financés par la Première Dame Dominique Ouattara.

Centre d’hébergement et d’apprentissage de métiers pour ses pensionnaires, le centre Dominique Ouattara est équipé d’une infirmerie qui attend dans les prochains jours ou semaines son premier infirmier selon la promesse faite, vendredi, par le ministre de la Santé Eugène Aka Aouélé lors de la visite de la Première Dame, Dominique Ouattara, Ambassadeur spécial d’ONUSIDA.

La présidente du Conseil d’Administration de la COF-CI, Mme Christine Houssou et son équipe peuvent se frotter les mains pour l’intérêt manifesté à leur égard par les autorités ivoiriennes dans la lutte contre le VIH/ Sida avec à leur tête Mme Ouattara, Ambassadeur spécial de l’ONUSIDA.

« La COF-CI salue les efforts consentis pour l’accessibilité et la disponibilité des médicaments contribuant à l’amélioration de la qualité de vie des personnes et femmes vivant avec le VIH en Côte d’Ivoire », se réjouit-elle.

Créée en 2013, la Coalition qui regroupe neuf organisations des femmes vivant avec le VIH, a su susciter la confiance des partenaires nationaux et internationaux qui lui ont apporté des appuis matériels, techniques et financiers pour atteindre ses objectifs d’encadrement et d’insertion des femmes vivant avec le VIH en Côte d’Ivoire.

« Ainsi de 2013 à 2018, la COF-CI a reçu 30687 femmes enceintes dont 30 635 ont été référées vers les centres de santé pour la Prévention de la transmission mère-enfant (PTME) où elles ont été conseillées et dépistées. Les 1300 femmes déclarées positives ont été suivies, mises sous traitement et 1293 ont donné naissance à des bébés séronégatifs », relate, avec une fierté légitime, Mme Housson.

Elle poursuit que depuis sa création, le Centre d’accueil Dominique Ouattara d’Amepouh a hébergé 462 femmes vivant avec le VIH rejetées par leurs conjoints et leurs familles. « Parmi elles, 62 avaient leurs bébés et 337 femmes ont bénéficié d’une réinsertion socio-économique », précise la présidente du Conseil d’Administration, Christine Houssou, faisant remarquer que de nombreuses mères porteuses ont, également, bénéficié des activités génératrices de revenus, notamment de coiffure, de couture, de commerce, d’agriculture.

L’accès aux fonds FAFCI (Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire) à hauteur de 200 millions FCFA octroyés par la Première Dame constitue une bouffée d’oxygène pour la COF-CI.

« Ce fonds permettra à chaque femme de mener une activité de son choix afin de se prendre en charge. Pour se faire, 300 femmes viennent d’être formées au centre à la gestion d’une activité génératrice de revenus », explique Mme Houssou.

La Coalition regroupe environ 2000 femmes issues de diverses régions du pays qui veulent fédérer leurs pour assurer leur autonomisation car la vision de la COF-CI repose sur « le fait qu’au bout de nos actions, être infectée en Côte d’Ivoire ne doit plus être un frein pour l’épanouissement de la femme et la prise en charge du VIH doit être conduite comme pour toute autre maladie », conclut Christine Houssou.

Les organisations membres de la COF-CI sont Amepouh, Femmes Actives de Côte d’Ivoire, Femme égale vie, Bayewa, Cerab, Ceebas San- Pedro (Sud-Ouest), Association des femmes de Man (Ouest), Chigata et Blety.

HS/ls
Commentaires


Comment