Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Diplomatie
Article
Diplomatie

Drame / Grave accident de la circulation à Kaouara (Ouangolodougou) : le premier ministre ivoirien et une forte délégation burkinabé se recueillent sur les tombes des victimes

Publié le lundi 4 fevrier 2019  |  Abidjan.net
Grave
© Abidjan.net par AO
Grave accident de la circulation à Kaouara : le premier ministre ivoirien et une forte délégation burkinabée se recueillent sur la tombe des victimes
Ce dimanche 3 février, la délégation burkinabée, soutenue par le Gouvernement ivoirien, représenté par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, par ailleurs fils de Korhogo s’est rendue au cimetière municipal de la ville de Korhogo pour exprimer le soutien et la compassion du président du Burkina Faso et du peuple burkinabè à la communauté burkinabé vivant à Korhogo suite à l’accident d’un minibus chargé de passagers en partance pour le Burkina Faso.


Le 26 janvier 2019 une collision, dans la sous-préfecture de Kaouara (département de Ouangolodougou) entre un minibus chargé de passagers en partance pour le Burkina Faso et un camion transportant du bétail faisant le trajet contraire faisait 15 morts.

Suite à cet effroyable accident le président du Burkina Faso, Rock Marc Kaboré a dépêché une forte délégation conduite par le ministre burkinabé de l’intégration africaine et des burkinabés de l’extérieur, Paul Robert Tiendrebeogo, et composée du ministre du transport de la mobilité et de la sécurité routière, Vincent Dalbigo et d’une représentation du ministre en charge de la solidarité nationale.

Ce dimanche 3 février, la délégation burkinabé, soutenue par le Gouvernement ivoirien, représenté par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, par ailleurs fils de Korhogo s’est rendue au cimetière municipal de la ville de Korhogo pour exprimer le soutien et la compassion du président du Burkina Faso et du peuple burkinabè à la communauté burkinabé vivant à Korhogo.

« Le 26 janvier 2019 nous avons eu un drame qui a coûté la vie à 15 personnes toutes de nationalités burkinabè. Et à l’occasion le président du Burkina Faso Son excellence Jean Marc Christian Kaboré a souhaité que nous puissions faire ce déplacement pour constater ce qui s’est passé, ensuite encourager et soutenir la communauté burkinabè et surtout traduire toute la gratitude du peuple burkinabè aux autorités ivoiriennes dont en premier lieu le président Son excellence Alassane Ouattara » a déclaré le ministre Tiendrébégo après s’être recueilli sur chaque tombe où repose les victimes.



Poursuivant, il s’est dit réconforté par la présence du chef du Gouvernement ivoirien : « Depuis hier nous avons été à Kaouara, Ouangolodougou, Ferkessédougou et maintenant à Korhogo. Et en apprenant notre présence ici chez lui, le premier ministre ivoirien n’a pas hésité à nous accompagner. C’est un acte très fort qui nous réconforte et qui montre à quels points les deux peuples burkinabè et ivoirien sont unis. »


Il a également souligné que « ce drame nous interpelle pour que nous renforcions la sécurité de nos routes, que nous renforcions la qualité de nos moyens de transports pour en éviter. Nous allons travailler davantage pour renforcer la sécurité de nos routes, en sécurisant davantage nos moyens de transports et en sensibilisant nos populations (…) Il faut travailler à la sensibilisation de nos peuples et, vivant ici en Côte d’Ivoire les ressortissants burkinabés doivent se comporter aux respects des lois du pays d’accueil » a-t-il souhaité.


Les passagers décédés sont tous de nationalité burkinabè en provenance de la Côte d’Ivoire pour aller voir leurs familles au Burkina Faso.

Notons que la délégation s’était rendue d’abord le 02 février 2019 à Kaouara ou l’accident s’est produit ensuite à Ouangolodougou pour voir les blessés et à Ferkessédougou pour soutenir les blessés. Ils se sont recueillis sur les tombes des cinq passagers enterrés au cimetière de cette ville.


A. O. à Korhogo
Commentaires


Comment