Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Menace sur la paix- Imam Yao : « Le signal est rouge », Frère Akobé : « Les religieux cherchent l’argent des politiciens », la presse sollicitée

Publié le mercredi 6 fevrier 2019  |  Pôle Afrique


La Plateforme des leaders croyants pour la paix, la réconciliation, la cohésion sociale et le développement présidée par Madeleine Yao a invité guides religieux, politiciens et hommes de la presse et des médias à poser un diagnostic sur la dérive vers laquelle on assiste en Côte d’Ivoire.

« Agir ensemble, maintenant pour l’Unité, la Paix et la Cohésion sociale » est le thème qui a rassemblé au siège de la Communauté chrétienne catholique du Divin Amour, un panel d’hommes et de femmes épris de paix pour sonner le tocsin de la mobilisation en faveur de la paix.

Pour cet exercice de ce mercredi, Madeleine Yao, fille de Diabo-Adiékro, ex-conseillère régionale dans la région de Gbèkè en charge du pool économique et social a recommandé de dire « la vérité sans stigmatiser ». Le ton est donné.

Avant le grand rassemblement des croyants dans un stade de la place et à une date à définir, l’Imam Yao Diarrassouba Mohamed de la mosquée Al Imane de koumassi Remblais a estimé que « le signal est au rouge » face à la montée des antagonismes. Pour ce faire, « il faut que les religieux se départent du matériel pour se rapprocher du spirituel, il faut mener de actions, faire asseoir les hommes politiques pour leur dire que la nation ne leur appartient pas, faire en sorte qu’il n’y ait plus d’effusion de sang » a-t-il recommandé.
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment