Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Séminaire gouvernemental- Ouattara invite ses ministres à relever cinq défis clés pour un développement soutenu de la Côte d’Ivoire

Publié le mercredi 6 fevrier 2019  |  Pôle Afrique
Cérémonie
© Autre presse par DR
Cérémonie de clôture du Séminaire gouvernemental sur l`Adoption du Programme d`Actions Prioritaires 2019 (PAP), présidée par le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara
Lundi 04 Février 2019. Palais de la Présidence de la République. la cérémonie de clôture du Séminaire gouvernemental sur l`Adoption du Programme d`Actions Prioritaires 2019 (PAP), a été présidée par le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara.


C’est un discours fait de recommandations qu’a tenu le Président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, en clôture du séminaire gouvernemental sur le Programme d’Actions Prioritaire (PAP), lundi 4 février dernier. Après avoir défini cinq priorités majeures, il invite son gouvernement à tout mettre en œuvre pour leur réalisation.

Le Chef de l’Etat ivoirien s’inscrit toujours dans la droite ligne de son discours tenu le 6 Août dernier. Toutes les actions du gouvernement doivent permettre au pays d’atteindre l’émergence en 2020. Mais pour cela des priorités ont été définies. Il s’agit du renforcement des Institutions pour la paix et la Bonne gouvernance, la transformation structurelle de l’Economie, l’amélioration des conditions de vie des populations, la promotion de la jeunesse et de la femme et l’émergence d’un ivoirien nouveau. Concernant ce dernier point, Alassane Ouattara invite à un changement de mentalité.

« Des actions concrètes devront être proposées à tous les citoyens pour les conduire à un changement de mentalité favorable au développement de notre pays et à l’émergence d’un « Ivoirien nouveau ». Il s’agira de continuer de promouvoir la moralisation de la vie publique, la recherche de l’excellence dans le travail, la lutte contre la corruption, le respect et la protection des biens publics, le respect de l’environnement, par des gestes écologiques élémentaires, au regard, notamment, des tragédies survenues l’année dernière dans notre pays, avec les inondations » a-t-il indiqué dans son discours de clôture, avant d’ajouter « qu’au plan politique et institutionnel, nous devons veiller à consolider le processus démocratique et la paix dans notre pays ».
... suite de l'article sur Pôle Afrique

Commentaires


Comment