Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Un portail citoyen pour soutenir la modernisation de l’Administration lancé à Abidjan

Publié le jeudi 7 fevrier 2019  |  AIP
Modernisation
© Primature par DR
Modernisation de l’administration : le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, prône un service public de qualité au bénéfice des populations
Abidjan, le 7 février 2019. Procédant au lancement du Portail du Citoyen "Miliê" , une plateforme interactive de recueil, de traitement et de gestion des préoccupations des usagers de l’administration, le 7 février 2019 à Abidjan, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a indiqué que ce dispositif vise à offrir un service public de qualité adapté aux besoins des usagers.


Abidjan - Le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, a procédé jeudi à Abidjan, au lancement officiel du portail du citoyen "Miliê" (www.milie.ci), une plateforme interactive qui signifie en langue locale, « ma chose, ma propriété ».

Le lancement de ce dispositif officiel de recueil, de traitement et de gestion des préoccupations du citoyen s’est fait en présence du ministre de la Modernisation de l’Administration, de l’Innovation du Service public, Dr Raymonde Goudou Coffie et du ministre marocain chargé de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique, Mohamed Ben Abdel Kader.

Pour le chef du gouvernement ivoirien, le portail citoyen "Miliê" doit être compris comme un moyen pour satisfaire et anticiper les besoins exprimés par les citoyens. « Je le perçois comme un potentiel outil d’évaluation des services publics dont le dénominateur central doit être la satisfaction du citoyen », a-t-il indiqué.

Il a relevé les reproches des usagers du service public qui estiment que l’Administration est lourde et manque de transparence. Selon M. Gon Coulibaly, en plus de l’Observatoire du service public (OSEP), "Miliê" va contribuer à palier cette faiblesse structurelle et fonctionnelle. « Il vient renforcer le dispositif OSEP, (…) dans le cadre d’une écoute permanente guidée par le souci de la transparence, de la traçabilité et de responsabilité dans l’action administrative », a-t-il poursuivi.

La ministre de la Modernisation de l’Administration, de l’Innovation du Service public, initiatrice du projet, a expliqué que ce portail est un outil de gestion dématérialisée de la relation entre l’Administration et le citoyen. « Il vise à développer un système unifié et intégré pour la gestion des requêtes à la hauteur des aspirations et des attentes de l’usager », a-t-elle assuré.

Dr Raymonde Goudou Coffie a précisé que cet outil est calqué sur le modèle marocain d’interaction "Chikaya", prenant toutefois en compte les spécificités de la Côte d’Ivoire. « Cet outil a pour but de recevoir les requêtes, les réclamations, d’assurer leur traitement et le suivi afin de satisfaire aux besoins du requérant », a-t-elle précisé.

Se félicitant de la mise en œuvre effective du portail, le ministre marocain de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique, Mohamed Ben Abdel Kader, a salué « la forte volonté politique de mettre en place cet outil qui est un canal formidable de communication et de satisfaction des requêtes des usagers ».

Un mémorandum d’entente entre les deux pays a été signé pour marquer leur détermination à engager leurs Administrations dans la simplification des procédures administratives et la promotion de l’e-démarche.

gak/cmas
Commentaires


Comment