Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire/ Protection des entreprises locales : le Ministre Souleymane Diarrassouba annonce le renforcement de la lutte contre la fraude et la contrebande

Publié le samedi 9 fevrier 2019  |  Ministères
Protection
© Ministères par DR
Protection des entreprises locales : le Ministre Souleymane Diarrassouba annonce le renforcement de la lutte contre fraude et la contrebande
Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a procédé à l’inauguration de l’entreprise DMD, dans la soirée du jeudi 07 février 2019 à Marcory.


Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a procédé à l’inauguration de l’entreprise DMD, ( spécialisée dans le matériel industriel, le BTP, la quincaillerie générale et le fer) dans la soirée du jeudi 07 février 2019 à Marcory. Une occasion pour lui d’annoncer des mesures contre la fraude et la contrebande.

« Le département ministériel dont j’ai la charge renforcera la lutte contre la fraude, la contrebande, la contrefaçon et la concurrence déloyale, afin d’améliorer la compétitivité des entreprises en activité sur le sol ivoirien », a-t-il annoncé. Puis, il s’est satisfait de ce que cette cérémonie s’inscrive dans la stratégie de modernisation du commerce en Côte d’Ivoire. A la clef, un investissement de 3 milliards Fcfa, en vue d’offrir 200 emplois directs.

Poursuivant, le Ministre Souleymane a indiqué que le programme de Vérification de la conformité aux normes des marchandises avant embarquement (VOC) rentrera dans une nouvelle phase pilote le 15 février prochain. « L’entrée en vigueur du VOC permettra de lutter contre la contrefaçon et de protéger, de fait, des entreprises comme DMD. C’est pourquoi, je vous demande de vous approprier ce programme et j’espère pouvoir compter sur vous pour en être un ambassadeur auprès des autres chefs d’entreprises », a-t-il soutenu.

Selon lui, en effet, depuis la fin du Programme de Vérification des marchandises en 2013, il n’existait aucun contrôle des marchandises entrant sur le territoire. Evidemment, ce manque de contrôle a permis la prolifération de produits frauduleux correspondant à plusieurs milliards de Francs CFA par an. A juste titre, il a rassuré les opérateurs économiques quant à la volonté du Gouvernement de poursuivre les efforts engagés en vue d’accroître les investissements privés en Côte d’Ivoire.

Mieux, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME a réaffirmé la détermination du Gouvernement à protéger les entreprises locales, à travers le Comité National de Lutte Contre la Contrefaçon (CNLCC) qui, selon lui, va intensifier ses actions de sensibilisation et de répression.
Commentaires


Comment