Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Côte d’Ivoire: démarrage des cotisations de la Couverture maladie universelle le 1er avril

Publié le samedi 9 fevrier 2019  |  APA
Côte
© APA par DR
Côte d`Ivoire: démarrage des cotisations de la Couverture maladie universelle le 1er avril


Les cotisations pour la Couverture maladie universelle (CMU), initiée par le gouvernement ivoirien, démarrent le 1er avril 2019 et les soins médicaux en juillet, a indiqué à APA Dr Oumar Coulibaly, médecin conseil à la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM).

« Les cotisations vont démarrer si tout se passe bien à partir du 1er avril et les soins pourront commencer à partir du premier juillet, après le délai de carence de trois mois », a dit Dr Oumar Coulibaly, médecin conseil à la CNAM, dont la structure tient un stand à Africa Santé Expo 2019 à Abidjan.

Les activités concernant la Couverture maladie universelle devraient « bientôt s’accélérer avec la phase de généralisation » à l’issue de laquelle « on espère atteindre au moins 2 millions de cartes produites au niveau de SNEDAI », groupe chargé de l’identification des populations, a-t-il ajouté.

Dans le cadre de la phase expérimentale les étudiants ont bénéficié de prestations dans les Centres de santé universitaire. Pour étendre davantage les prestations à toute la population à travers la généralisation progressive, « plus de 700 centres publics ont été sélectionnés ».

« Toutes les personnes qui ont une assurance privée, à partir de janvier 2020, pour pouvoir continuer à bénéficier des services et des prestations des assurances privées, il faut d’abord avoir été enrôlé ou être reconnu comme assuré CMU », a fait savoir Dr Oumar Coulibaly.

Dès l’année prochaine, la Couverture maladie universelle devient « l’assurance de base en Côte d'Ivoire et toutes les autres assurances, des assurances complémentaires », a révélé Dr Coulibaly qui invite les Ivoiriens à adhérer à ce projet soutenu par l’Etat.

La loi, poursuivra-t-il, fait « obligation » aux compagnies d’assurance de demander à leur adhérent de se faire enrôler d’abord à la CMU avant de pouvoir souscrire et continuer avec les assurances privées», chose qu' elles ont commencé à faire auprès de leurs partenaires.

Les soins de la CMU se font dans les centres conventionnés. L’assuré paie un ticket modérateur de 30% et l’assurance le reste, à hauteur de 70%. Quant à la cotisation, elle s’élève à 1.000 Fcfa par mois et par individu. C’est donc à l’issue du délai de carence que le patient bénéficie des prestations.

La Couverture maladie universelle se veut une assurance sociale qui prend en compte le secteur formel et informel. Les cotisations sont prélevées avec des organismes de gestion déléguée, chargée de faire la collecte des cotisations des assurés

« Pour ceux qui travaillent dans le privé, c’est la CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) qui collecte les cotisations auprès de l’employeur, pour les fonctionnaires et agents de l’Etat en activité et à la retraite, sont prélevés par les soldes civile et militaire ou par la CGRAE », a-t-il souligné.

La Couverture maladie universelle (CMU) est un système national obligatoire contre le risque maladie. Elle vise à garantir l’accès à moindre coût à l’ensemble des populations ivoiriennes ou non, résidant sur l’ensemble du territoire.

La CNAM est l’organe chargé de réguler et de piloter la CMU en Côte d'Ivoire. Elle est soutenue par le Groupe SNEDAI qui s’occupe de l’identification et de l’enrôlement des assurés. Le Groupe édite en outre les cartes pour les assurés. À ce jour, plus d’un million de cartes ont été produites.

Pour se faire enrôler, l’individu doit se munir d’une pièce d’identité ou le passeport et d’un acte de naissance. En vue d'identifier les populations, un process qui se fait gratuitement, la CNAM a déployé son dispositif au forum Africa Santé Expo qui se déroule du 7 au 9 avril 2019.

AP/ls/APA
Commentaires


Comment