Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Economie numérique : la CGECI organise un séminaire sur la transformation digitale des entreprises

Publié le jeudi 14 fevrier 2019  |  Abidjan.net
Economie
© Abidjan.net par JOB
Economie numérique : la CGECI organise un séminaire sur la transformation digitale des entreprises
Abidjan-Plateau, le mercredi 13 février 2019. La commission économie numérique de la CGECI a organisé à l’attention de ses membres, un séminaire de formation dénommé « Digital Induction Program » (la transformation digitale des entreprises).


Pour faciliter la compréhension et l’appropriation de la culture digitale, préparer à l’utilisation des outils et intégrer une actualisation des compétences et des métiers au sein de l’entreprise, la commission économie numérique de la CGECI a organisé à l’attention de ses membres, un séminaire de formation dénommé « Digital Induction Program » (la transformation digitale des entreprises).
A travers ce séminaire qui se tient les 13 et 14 février, à la Maison de l’entreprise au Plateau (Abidjan), le patronat souhaite impacter le processus de transformation digitale au sein des entreprises ivoiriennes. Au cours de cette formation, les participants qui sont les dirigeants et cadres des entreprises, associations et organisations membres de la CGECI, seront outillés pour cerner très clairement les enjeux de la transformation digitale. Ils pourront identifier et développer les nouvelles compétences digitales, élaborer et déployer une stratégie de transformation digitale claire, et disposer des leviers pour digitaliser avec succès le management et l’organisation de leur entreprise.
A l’ouverture des travaux, Blandin KOUADIO, directeur général de 1MIN30 Côte d’Ivoire, structure chargée d’assurer la consultance et la formation de ce séminaire, a indiqué que cette session fait partie d’un processus qui tire sa source d’une étude diligentée par la CGECI. Cette étude avait pour but d’évaluer la maturité digitale des entreprises de Côte d’Ivoire. Les conclusions en étaient que celles-ci ne parvenaient pas à saisir suffisamment les opportunités qu’offre le digital ou ne se sentent pas en mesure, malgré leur volonté, de concevoir et de mener des stratégies claires à cette fin.

« Il s’agit d’un challenge, dirai-je un double challenge, pour vous d’abord, qui avez l’obligation de prendre pied dans cette nouvelle révolution de l’aventure humaine en vous en appropriant les fondamentaux, fondamentaux dont la mise en œuvre réussie au sein de vos entreprises augurera de son positionnement dans l’espace national et partant de sa visibilité tout court », a-t-il affirmé à l’endroit des auditeurs.
En outre, le bal des communications a été ouvert par Frédérique Crépat, Consultante en croissance client de 1MIN30 (France), qui a intervenu sur : « la transformation digitale, d’abord un état d’esprit ». Elle s’est appuyée d’abord sur les changements majeurs qui accompagnent la transformation digitale, à savoir la transformation des médias (réseaux sociaux), avec l’exemple de 18 000 personnes sur le tweeter du pape François et Donald Trump, réputé par la rapidité et la concision de son tweeter suivi par près de 58 millions de personnes. Il y a aussi la transformation du commerce (e-commerce) qui est impactée par la vente en ligne avec un taux de 30 millions d’abonnés en Côte d’Ivoire, la transformation des services, la transformation des objets, une véritable transformation sociétale…
Face au progrès de l’intelligence artificielle dans l’entreprise et des peurs et inquiétudes que cette révolution pourrait entrainer, Frédérique Crépat conseille d’avoir confiance et accepter le changement. « Il y a des métiers qui vont disparaitre et d’autres vont apparaitre. Vous avez 97% de risque de perdre votre emploi dans les 10 prochaines années en France. C’est donc normal d’avoir un peu peur », a-t-il souligné. Par contre pour bien démarrer cette transformation digitale, elle a donné 7 conseils essentiels que sont l’agilité, l’efficacité collective ; l’acceptation l’échec, la transparence, être son propre média, être unique, la quantité vaut mieux que la qualité.

La seconde communication de cette mi-journée, « Réussir la transformation du digitale de son entreprise», a été celle d’Imed Ben RHOUMA, Business Architecte de 1MIN30, qui a expliqué qu’il faut essayer d’appliquer la digitalisation dans les domaines d’activité de chaque pays, tel que le e-visa (visa électronique) qu’il a utilisé pour avoir le visa pour la Côte d’ Ivoire.

Selon lui, la transformation digitale s’est accompagnée d’une explosion d’innovations avec de nouveaux services performants et même gratuits : l’IP, TOIP, TVIP, FB, tweeter et tous les réseaux sociaux, l’open source et toutes ces plateformes WordPress et ces sites web élégants, responsives, simples, moins chères.

En définitive, il a révélé que la maturité digitale en Côte d’Ivoire affiche un niveau moyen avec des secteurs tels que les télécommunications et l’informatique, les médias et la communication, la distribution, qui sont nettement en avance.

JOB
Commentaires


Comment