Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Un projet de lutte contre l’érosion côtière lancé à Fresco

Publié le jeudi 14 fevrier 2019  |  AIP
Un
© AIP par DR
Un projet de lutte contre l’érosion côtière lancé à Fresco
L’ONG IMPACTUM et ses partenaires nationaux et internationaux ont lancé, mercredi à la mairie de Fresco (Sud-Ouest), un projet de lutte contre l’érosion côtière, dans le cadre du Programme pour la biodiversité et le changement climatique en Afrique de l’Ouest (WA BICC), financé par le gouvernement américain à travers l’USAID.


San Pedro – L’ONG IMPACTUM et ses partenaires nationaux et internationaux ont lancé, mercredi à la mairie de Fresco (Sud-Ouest), un projet de lutte contre l’érosion côtière, dans le cadre du Programme pour la biodiversité et le changement climatique en Afrique de l’Ouest (WA BICC), financé par le gouvernement américain à travers l’USAID.

Intitulé "Accroissement de la résilience du paysage côtier de Fresco", ce projet vise à mettre en place des stratégies et activités pour permettre aux populations de s’approprier la démarche, d'adopter les changements de comportement nécessaires, afin de mieux s’adapter aux effets du changement climatique, précisément de l’érosion côtière dont les effets impactent négativement sur l’écosystème de la localité et les activités économiques.

« Nous ne venons pas régler tous les problèmes de vulnérabilité des populations avec ce projet mais nous venons pour donner plus de capacités aux populations pour regarder ce qu’elles veulent, comment elles veulent le faire, avec des plans locaux de développement de terroir durables » qui leur permettent de continuer de faire la pêche, l’agriculture et des activités alternatives, a expliqué le président de l’ONG IMPACTUM, Dobré Marc.

Il est prévu, dans le cadre de cet effort d’adaptabilité des populations à l’érosion côtière, des activités visant six objectifs principaux dont « sensibiliser, informer et consulter les communautés sur la gestion des risques et la meilleure approche pour gérer la passe entre la lagune et l’océan ». La préservation des ressources naturelles, la protection des forêts classées et de la mangrove sur la lagune, sont également au nombre des objectifs visés.

A l’instar de nombreuses localités situées le long de la côtière ivoirienne, Fresco subit les impacts négatifs du changement climatique dont l’érosion côtière, aggravée par le déclin prononcé des mangroves surexploitées, la déforestation, l’abus de l’extraction du sable.

Le secrétaire général de préfecture de Fresco, Aboh Jérôme, le maire Beugréfôh Fulbert et le représentant de WA BICC à Abidjan, Stephen Keller, ont salué les populations de Fresco pour leur mobilisation pour ce projet et les ont encouragées à s’y impliquer et à se l’approprier pour améliorer leur existence.

Le Programme WA BICC vise à combattre le trafic des espèces de la faune sauvage, accroître la résilience côtière et déduire la déforestation et la perte de la biodiversité dans certains paysage côtiers et forestiers dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest. La ville ivoirienne de Fresco et une localité de la Sierra Leone ont été choisies comme « paysage d’apprentissage » de ce projet sur la résilience du paysage côtier qui prend fin en décembre.

(AIP)

jmk/cmas
Commentaires


Comment