Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les populations de Taboué divisées sur la gestion du château d’eau

Publié le vendredi 15 fevrier 2019  |  AIP


Grand-Lahou - La gestion du château d'eau divise les populations de Taboué dans la sous-préfecture de Yocoboué, Sud-ouest, région du Lôh Djiboua, depuis un an, a constaté l’AIP sur place.

Selon le président des jeunes du village, Sokro Dodo Donatien, le château a été réalisé par le fondateur du village feu Marcel Laubouet, en 1980.

« Le vieux a offert gracieusement l'eau au village. Après son décès, son fils Gilles Laubouet a pris en main la gestion et a demandé que chaque ménage connecté au château d'eau paye 10 FCFA le mois comme frais d'entretien du château », a confié le président de la jeunesse de Taboué.

Au fil des temps, a rapporté M. Sokro, les frais d'entretien du château sont passés à 750 FCFA le mois après sous la gestion de Aka Beugré Étienne, puis à 1000 FCFA pour atteindre aujourd'hui 6000 FCFA.

Depuis 2013, a relevé le doyen du village, Djè Dago Binjamin, le nouveau gestionnaire ne fait aucun bilan de sa gestion depuis son arrivée.

« Le gérant actuel exige que chaque ménage paye ses tuyaux pour avoir l'eau dans son ménage avec une caution de 10.000 FCFA. Ce gérant ne fait aucun bilan depuis longtemps. Il doit partir » a situé le doyen de Taboué.

Pour le nouveau gérant, Walé Lobognon Claude, plusieurs personnes ont géré le château. « Mais ceux-ci ont démissionné car ils n'arrivaient pas à entretenir le château », a-t-il dénoncé.

« En 2013, après quatre mois de pénurie d'eau due à une panne du château, ma femme et moi avons pris la responsabilité de la réhabilitation de l'édifice à hauteur de 600.000 FCFA. Nous devons aujourd'hui rentrer dans nos fonds. Nous ne céderons jamais » a-t-il martelé.

Des ménagères du village relèvent que le nouveau gérant du château a installé un robinet pour 100 FCFA le bidon de 25 litres.

rk/abz/ask
Commentaires


Comment