Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
International

La CEDEAO fait don de vivres au Nigeria (Communiqué)

Publié le vendredi 15 fevrier 2019  |  AIP


Abidjan- La Commission de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a procédé à un exercice de rotation des stocks de 5.000 tonnes de céréales de sa Réserve régionale de sécurité alimentaire en la mettant à la disposition de la République fédérale du Nigeria.

Le don a été remis le 31 janvier à Kano au Nigeria, rapporte un communiqué de presse de la CEDEAO transmis vendredi à l’AIP.

La rotation des stocks fait partie d'un cycle normal de gestion des stocks de la réserve régionale de sécurité alimentaire qui permet à la Commission de remplacer régulièrement les anciens stocks par de nouveaux, afin de veiller à ce qu’ils soient en permanence de bonne qualité et propres à la consommation.

Le gouvernement nigérian s'est engagé à remplacer grain par grain le stock de 5.000 tonnes offert, avec les mêmes spécifications de qualité et de conditionnement, afin de renforcer davantage son partenariat avec la Commission de la CEDEAO.

Tout comme les produits vivriers destinés aux gouvernements du Burkina Faso, des Républiques du Niger et du Ghana en 2018 (6.528 tonnes au Niger, 4.303 tonnes au Burkina Faso et 2.750 tonnes au Ghana), les vivres destinés au Nigeria pour la rotation des stocks ont toutes été achetés auprès de petits producteurs de la région de l'Afrique de l’Ouest.

Le Commissaire chargé de l'Agriculture, de l'Environnement et des Ressources en eau de la Commission, M. Sékou Sangaré, a remis le stock au représentant du Ministre nigérian de l'Agriculture et du Développement rural au nom du Président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou. Il a déclaré que le développement du stockage alimentaire contribue aux trois niveaux complémentaires des stocks communautaires, ruraux et nationaux de sécurité, ainsi que des stocks régionaux, permettant à l'Afrique de l’Ouest de renforcer sa capacité à gérer les risques et à assurer une sécurité alimentaire.


cmas
Commentaires


Comment