Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La présidente veut faire de la CRUFAOCI une organisation "forte qui œuvre pour l’excellence"

Publié le mardi 19 fevrier 2019  |  AIP


Yamoussoukro -La présidente des conférences des recteurs des universités francophones d’Afrique et de l’océan indien (CRUFAOCI), le Pr Tidou Abiba Sanogo Koné, a exprimé, lundi à l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, son ambition de faire de la CRUFAOCI, une organisation forte qui œuvre pour l’excellence.

"Ma vision pour la CRUFAOCI est une organisation forte qui œuvre pour l’excellence dans nos universités et grandes écoles où le réseautage permet un partage efficace des bonnes pratiques entre membres", a déclaré le Pr Tidou Abiba Koné à l’ouverture de l’assemblée générale de la CRUFAOCI à l’INPHB en présence du ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Dr Abdallah Albert Toikeusse Mabri.

Elle a souligné également que l’innovation majeure au cours de sa mandature sera l’engagement de la CRUFAOCI dans la promotion du genre comme facteur de développement des universités.
"Nous sommes engagés dans la problématique de la consolidation de la nouvelle gouvernance universitaire dans notre espace", a ajouté la présidente de la CRUFAOCI, également présidente de l’université Jean-Lorougnon Guédé.

Le Pr Tidou Koné a indiqué que la gouvernance universitaire sera au cœur de la rencontre internationale des recteurs et présidents d'universités à Yamoussoukro. "Elle (la gouvernance) sera enrichie d’expérience que nous mettrons à profit pour proposer à la société une université qui répond efficacement aux impératifs catégoriques de développement de nos communautés nationales et qui anticipent sur les défis complexes du futur", a souligné le Pr Tidou Abiba.

Organisée par l’université Jean-Lorougnon Guédé de Daloa, l’AG de la CRUFAOCI est couplée d’un atelier de formation sur le genre en milieu universitaire. Elle verra une formation sur la vulgarisation des outils relatifs à l’enseignement dans les universités.
Y prennent part, les recteurs et présidents d’universités, les chefs d’établissements d’enseignement supérieur, les enseignants et experts en genre en provenance d’Afrique et de Madagascar, les représentants des partenaires, l’AUF et le CAMES représenté son secrétaire général, Bertrand MBatchi.

Le CRUFAOCI est née de la volonté des recteurs et présidents d’universités de l’espace francophone de s’unir pour réfléchir sur le développement de l’enseignement supérieur en Afrique francophone, et dans l’espace de l’océan indien, et de proposer aux gouvernements et aux conseils des ministres des pays membres, les solutions idoines des problèmes qui minent les Universités, ainsi que des plans d’action.
La dernière assemblée générale de la CRUFAOCI s’est tenue à Dshang, au Cameroun, en février 2018

nam/kp
Commentaires


Comment