Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La langue maternelle vecteur de communication et d’insertion familiale (micro-trottoir)

Publié le jeudi 21 fevrier 2019  |  AIP


Abidjan– Des populations interrogées à Abidjan, sur l’importance de la langue maternelle, en prélude à la journée internationale de la langue maternelle, ont indiqué que celle-ci facilite la communication, favorise l'insertion familiale et permet de rester connecter à sa culture et aux valeurs traditionnelles.

«L'apprentissage de la langue maternelle aux enfants facilite la communication et favorise l'insertion familiale. Une fois au village, il est plus intégré dans la communauté et n'est pas dépaysé. Par contre, ne maîtrisant pas la langue, il court le risque d'être déraciné. Il est déconnecté des pratiques ancestrales et aura du mal une fois adulte de sacrifier à certaines traditions lors par exemple des funérailles », a estimé une mère de famille, dame Yao Esther.

Une autre mère de famille, Mme Kouadio Monika, indique que « la langue maternelle est importante dans l’éducation de l’enfant. Si on peut faire intervenir les langues maternelles dans l’enseignement, ce serait bon. Quand je prends l’exemple du Togo, les langues maternelles font partir des disciplines enseignées à l’école. Ce qui fait que ça vulgarise la langue, les enfants parle leur langue maternelle à tout moment mais n’oublie pas le français ».

«La langue maternelle, c’est la première langue qu’un enfant commence à parler. Elle est importante parce qu’elle permet à nos citoyens de connaitre leur culture et leurs différentes traditions. Je pense que la langue maternelle doit être instaurée dans l’éducation des enfants. Par exemple, nous sommes en Côte d’Ivoire où il y’a beaucoup d’ethnie, ce serait intéressant par exemple qu’un baoulé parle le senoufo pour pouvoir mieux comprendre la tradition senoufo. Je pense qu’il est nécessaire qu’on instaure la langue maternelle au niveau de l’éducation nationale », a pour sa part plaidé M. Camara Modeste.

Une étudiante, Sali Touré, approuve le fait de parler la langue maternelle parce qu’elle représente notre identité. "Il est important de comprendre sa langue maternelle et savoir d’où on vient. La langue maternelle est nécessaire car l’enfant doit connaitre ses origines pour se former pour l’avenir ».

Abordant dans le même sens, un commercial, Jean Touré, affirme que la langue maternelle garantit l’intégrité à nos valeurs africaines. « Nos valeurs africaines y compris notre patois c'est notre identité. C’est aux parents de garantir cela. C'est à nous de pérenniser cela car hélas nos langues sont en train de disparaître».

« La langue maternelle est notre repère. C'est notre identité qui nous renseigne sur nos origines. Elle est très importante parce qu'elle nous permet de régler certains conflits. Son mode de fonctionnement nous apporte assez de compréhension contrairement à la langue française bien sûr pour celui qui comprend mieux sa langue maternelle » a souligné un homme d’affaires, Tanguy Zouzoua.


kam
Commentaires


Comment