Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

PSGouv: D’importantes actions menées pour «une école de la réussite» (Kandia Camara)

Publié le jeudi 21 fevrier 2019  |  AIP
Rendez-vous
© Abidjan.net par DR
Rendez-vous du Gouvernement : la ministre Kandia Camara face à la presse
Abidjan le 21 février 2019. Dans le cadre des « Rendez-vous du Gouvernement », la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara, était ce jeudi face à la presse nationale et internationale pour exposer sur les actions du Gouvernement pour un système éducatif de qualité.


Abidjan– La ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle et de l’Enseignement technique, Kandia Camara, a fait le point, jeudi, des importants investissements et actions menés par le gouvernement pour l’avènement d’une «école de la réussite» en lieu et place d’une «élitiste» par le passé.

« L’école ivoirienne était élitiste par le passé. Beaucoup d’enfants y entraient au départ mais seule une poignée, les meilleurs en sortaient. Or aujourd’hui la vision du gouvernement est une école de la réussite qui donne la chance de succès à chaque enfant », a déclaré Kandia Camara, invitée des « Rendez-vous du gouvernement » sur le thème, « Actions du gouvernement pour une école de qualité ».

Face aux journalistes réunis à l’auditorium de la Primature, la ministre Kandia a fait un large tour d’horizon des acquis majeurs de 2011 à 2018, des défis à relever et des perspectives, notant que l’amélioration des résultats d’année en année, reflète la qualité des actions du gouvernement selon la vision du président Alassane Ouattara.

La Politique de scolarisation obligatoire, la construction de salles de classe, de collèges et lycées, l’acquisition et la distribution tables bancs et de matériels didactiques, les diverses réformes initiées ont permis une croissance nette des taux (brut et net) de scolarisation respectivement de 89,30 à 100,60% et de 72,60 à 91,01% tandis que la moyenne des admissions aux examens à grand tirage a enregistré d’appréciables progressions.

De 2010-2011 à 2017-2018, le CEPE a bondi de 58,78% à 83,57%, le BEPC de 16,88 à 60,14% et le Baccalauréat de 20,25 à 46,09%.

Tout de même, la question des infrastructures, le relèvement de 25 à 100% du taux de préscolarisation ou la formation continue à distance restent très prégnants.

Mais le recrutement régionalisé de 10 300 enseignants, l’acquisition de 517 558 tables bancs (31 milliards F CFA), la construction de 8 400 latrines, de 4 503 salles de classe, l’achèvement de 14 lycées et collèges, la construction de 60 collèges à base quatre, de six lycées mixtes, de 200 lycées de proximité, de sept lycées de jeunes filles avec dortoirs, de quatre centres de formation professionnelle et l’ouverture d’un lycée d’excellence «Alassane Ouattara» à Grand Bassam, sont en perspective.

Il en va de même pour la construction de quatre nouveaux établissements techniques de formation professionnelle, de 11 centres de formation professionnelle ou encore la réhabilitation de 14 établissements de formation professionnelle.

Simultanément, la pratique expérimentale sera accentuée par la construction de laboratoires, bibliothèques, le renforcement de la formation continue des enseignants et encadreurs, la mise en œuvre d’un nouveau modèle de gouvernance des établissements de formation professionnelle (comité paritaire public-privé).

« L’espoir est permis pour que l’éducation soit le socle de l’émergence », a affirmé Kandia Camara.

aaa/kam
Commentaires


Comment