Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

PSGouv: 94 milliards de FCFA pour les manuels et kits scolaires de l’école gratuite (Ministre)

Publié le vendredi 22 fevrier 2019  |  AIP
Rendez-vous
© Abidjan.net par DR
Rendez-vous du Gouvernement : la ministre Kandia Camara face à la presse
Abidjan le 21 février 2019. Dans le cadre des « Rendez-vous du Gouvernement », la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara, était ce jeudi face à la presse nationale et internationale pour exposer sur les actions du Gouvernement pour un système éducatif de qualité.


Abidjan, Le gouvernement ivoirien a mobilisé 94 milliards de francs CFA pour l’achat et la distribution de manuels et kits scolaires dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique de scolarisation obligatoire des enfants de six à 16 ans, à l’issue de la loi adoptée en septembre 2015 pour lutter contre les faibles taux d’alphabétisation de 56,6% chez les adultes et 67,5% chez les jeunes.

Cet investissement « rentre dans le cadre de la politique de gratuité qui exprime clairement la volonté du gouvernement de participer à la démocratisation de l’accès à l’éducation de base et à la réduction des inégalités », a déclaré la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, lors de « Les Rendez-vous du gouvernement », consacré, jeudi, au thème « Actions du gouvernement pour une école de qualité ».

De 2015 à 2018, un taux moyen annuel d’accroissement de 10% des nouveaux entrants dans le primaire est enregistré.

Mme Kandia a rappelé qu’en vue d’opérationnaliser la vision de l’école de qualité pour tous, son ministère apporte un soutien pédagogique et psychologique aux enfants en difficultés d’apprentissage. Ce département ministériel a consolidé l’éducation inclusive à travers des projets pilotes dans plusieurs écoles et établissements secondaires, mène une lutte acharnée contre les grossesses en cours de scolarité (de 5076 cas en 2012-2013 à 3 374 en 2016-2017, soit une réduction de 33,53%), a développé la préscolarisation des enfants de 3 à 5 ans, mis en place un dispositif de prise en charge des enfants hors du système au moyen de classes passerelles pour les enfants de 9 à 12 ans et l’entrée en apprentissage pour ceux qui ont plus de 12 ans.

Des classes préparatoires au CAP ont également été ouvertes dans 10 établissements à l’intention des élèves de niveau CM2, âgés de 13 à 15 ans, pour une immersion en formation professionnelle pendant deux ans et des centres d’alphabétisation créés dans des entreprises, marchés, gares routières, prisons, au sein de groupements féminins mobilisés autour des cantines scolaires sans oublier les centres d’alphabétisation classiques.

Environ 60.000 apprenants sont encadrés dans 2.275 centres sur le territoire national, a indiqué la ministre.

Près de deux millions d’enfants, 20 à 30% des effectifs, sont en dehors du système éducatif ivoirien, selon l’annuaire statistique de 2016 à 2017.

Plusieurs défis restent à relever pour le plein succès de la PSO, notamment l’insuffisance des écoles de proximité malgré les efforts du gouvernement, l’insuffisance du personnel enseignant, les effectifs pléthoriques par manque de salles de classe dans les écoles, la non-distribution des kits scolaires gratuits aux élèves qui en ont le plus besoin, le manque de cantines dans les écoles primaires et d’internats dans les établissements secondaires, le non-respect du choix des établissements scolaires par les élèves ou encore la différence du coût de la scolarité entre les élèves affectés au public et ceux affectés au privé.

(AIP)

aaa/fmo
Commentaires


Comment