Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Coopération/ Lutte migration irrégulière: la Côte d’Ivoire et l’Espagne s’accordent à travailler ensemble

Publié le vendredi 22 fevrier 2019  |  Ministères
Coopération/
© Ministères par DR
Coopération/ Lutte migration irrégulière: la Côte d’Ivoire et l’Espagne s’accordent à travailler ensemble
Abidjan, le mardi 19 Février 2019. Le ministre de l’intérieur du royaume d’Espagne, Fernando Grande-Marlaska Gomez a eu une rencontre de travail avec le ministre ivoirien de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur Ally Coulibaly.


Le ministre de l’intérieur du royaume d’Espagne, Fernando Grande-Marlaska Gomez a eu une rencontre de travail avec le ministre ivoirien de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur Ally Coulibaly. La délégation espagnole a été reçue au Plateau au cabinet du ministre ivoirien le mardi 19 Février dernier à 16h.
Au centre des échanges, la question de la migration irrégulière et le renforcement de la coopération entre les deux pays. Selon Le ministre de l’intérieur du royaume d’Espagne, Fernando Grande-Marlaska Gomez 18000 migrants sont arrivés ces dernières années sur les côtes espagnoles. Parmi eux 2460 migrants en situation irrégulière « pourraient venir de la Côte d’Ivoire ». « Nous n’avons pas de certitude sur leur nationalité, c’est pourquoi nous pensons qu’une coopération entre les deux pays pourraient aider à les identifier » a-t-il souhaité. Au total 3518 ivoiriens résident de façon régulière dans le royaume d’Espagne et « sont parfaitement intégrés ».

A son tour, le ministre Ally Coulibaly a expliqué les efforts du gouvernement dans la lutte contre la migration irrégulière. Il a surtout indiqué que son département travaille à faciliter, en rapport avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) le retour des migrants ivoiriens dans leur pays. A cet effet, plus de 5000 migrants bloqués en Libye ont pu retrouver leurs familles. Plusieurs centaines d’entre eux, éligibles aux projets financés par le fonds fiduciaires de l’Union Européenne ont subi des formations et sont en voie de réinsertion sociale.

Le ministre Ally Coulibaly a aussi plaidé pour la réouverture du centre d’accueil d’information et d’orientation des migrants. Un projet financé par le fonds Espagne CEDEAO arrivé à terme en 2018. Sur toutes les questions abordées les deux pays ont convenu de travailler ensemble.

Notons que cette rencontre s’inscrit dans le cadre des relations diplomatiques entre la République de Côte d’Ivoire et le Royaume d’Espagne
Commentaires


Comment