Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Economie numérique : le patronat ivoirien présente l’application Blockchain aux entreprises ivoiriennes

Publié le mercredi 6 mars 2019  |  Abidjan.net
Séminaire
© Abidjan.net par JOB
Séminaire exécutif de haut niveau sur la technologie Blockchain
Abidjan, le mardi 05 mars 2019. A l’initiative de la CGECI (Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire), un séminaire exécutif de haut niveau sur la technologie Blockchain se tient du mardi 05 mars au mercredi 06 mars 2019, à la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan), dont le thème : « les enjeux de la technologie Blockchain pour l’économie numérique et la transformation digitale des entreprises ivoiriennes ».


La Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI ) organise un séminaire exécutif de haut niveau sur la technologie Blockchain du mardi 05 mars au mercredi 06 mars 2019, à la Maison de l’Entreprise au Plateau (Abidjan).

« Les enjeux de la technologie Blockchain pour l’économie numérique et la transformation digitale des entreprises ivoiriennes », est le thème de cette réflexion générale sur les opportunités offertes par la technologie Blockchain.

Une initiative qui vient faire connaître la technologie Blockchain et montrer ses avantages pour les différents secteurs de l’économie ivoirienne.

Objectif, que la Côte d’Ivoire soit partie prenante voire un des leaders des usages de la Blockchain pour son développement durable. Antoine Yeretzian, Cofondateur de l’entreprise française Blockchain Partner, et animateur de la conférence introductive, a défini la Blockchain comme une technologie novatrice qui permet à des utilisateurs d’effectuer des transactions financières ou non, garanties et auditables par tout le monde. Et cela, sans avoir besoin d’un tiers de confiance. Après chaque transaction, une nouvelle ligne vient se greffer au bloc, formant une chaîne indéfectible. La complexité des algorithmes utilisés rend ces transactions infalsifiables.

« De l’avis des plus grands spécialistes, la Blockchain pourrait être la clé de la création de valeur dans l’entreprise au cours du 21ème siècle. Cette technologie, est apparue en 2008 et restée confidentielle pendant des années. Elle laisse aujourd’hui transparaître une nouvelle disparition massive des modèles, des acteurs et des transactions. Cette technologie décentralisée permet en effet le stockage et la diffusion d’informations de manière sécurisée et à moindre coût », a indiqué Antoine Yeretzian.

Notons par ailleurs que, longtemps associée à la monnaie numérique Bitcoin, grâce à laquelle elle a été introduite, la Blockchain a de nombreux autres usages dans tous les secteurs d’activité et participe notamment à rendre nos entreprises et institutions plus efficientes.

Ce pourquoi, « il a été important de faire connaître et maîtriser cette technologie et ses avantages pour les différents secteurs de l’économie ivoirienne. C’est la raison pour laquelle la CGECI souhaite en faire la promotion auprès des autorités, des chefs d’entreprise et des opérateurs économiques établis en Côte d’Ivoire de façon générale », a expliqué Jocelyn Adjobi, Président de la commission économie numérique et entreprise digitale de la CGECI.

En définitive, il ressort que les enjeux de la Blockchain sont les suivants : une désintermédiation des procédures (l’échange entre utilisateurs sans intermédiaire de confiance), une immuabilité et une pérennité ( la sécurisation de la Blockchain est positivement corrélée à son nombre d’utilisateurs), une auditabilité ( de par sa transparence, la Blockchain permet un audit en remontant l’ensemble de la chaîne et de retrouver l’historique des transactions), une traçabilité ( l’inscription de toutes les transactions sur un registre consultable par tous) et des applicatifs intelligents ( un programme automatisable et infalsifiable qui s’active lorsque les conditions contractuelles sont réunies et qui peut alors procéder à un transfert d’actif).

JOB
Commentaires


Comment