Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

CNDH (Conseil National des Droits de l’Homme) : Un collectif d’OSC se déchaîne contre la nomination de Mme Sangaré Namizata.

Publié le jeudi 7 mars 2019  |  regionale.info
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie de remise du Rapport d`activités de la CNDHCI au Président de la République
Vendredi 11 novembre 2016. Abidjan, présidence. Cérémonie de remise du rapport annuel 2015 de la Commission Nationale des Droits de l`Homme de Côte d`Ivoire (CNDHCI) au Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara. Photo: Mme Namizata SANGARE, Présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDHCI)


Un Collectif d’organisations de la Société civile ivoirienne réclame la démission de Méité Namizata, épouse Sangaré, ancienne Présidente de la CNDHCI (Conseil National des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire) et de Kouassi Kouadio Alfred, ancien Trésorier adjoint au sein de la nouvelle Commission centrale.

Si rien n’est fait, les OSC se réservent le droit « d’attaquer cette décision de nomination d’experts auprès des juridictions nationales ou internationales pour la faire invalider ». C’est en ces termes que Drissa Soulama, le Coordonnateur National du FOSCAO (Forum de la Société Civile de l ‘Afrique de l’Ouest) a dénoncé ces nominations au nom des OSC signataires dans une déclaration lors cours d’une conférence de presse, qui s’est tenue le lundi 4 mars à Abidjan.



Avant d’attaquer le fond de sa communication, le porte-parole du collectif a rappelé la loi portant création de la nouvelle commission. A savoir la loi N°2018-900 du 30 novembre 2018 a porté création du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), abrogeant ainsi les dispositions de la loi N°2012-1132 du 13 décembre 2012 instituant la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDH-CI).
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment