Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

JIF 2019 : La BRVM signe la déclaration de soutien aux principes d’autonomisation des femmes

Publié le vendredi 8 mars 2019  |  AIP
Célébration
© Abidjan.net par PR
Célébration de la Journée internationale de la femme : la BRVM sonne la cloche pour l’égalité des sexes
Abidjan le 08 mars 2019. Pour célébrer la Journée internationale de la femme (JIF) la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), a procédé ce jeudi à la cérémonie de sonnerie de la cloche pour l’égalité des sexes (Ring the Bell for gender equality).


Abidjan– La Bourse régionale de valeurs mobilières (BRVM) a signé, vendredi, la déclaration de soutien sur les sept principes d’autonomisation des femmes (WEP) qui guident les entreprises dans la mise en œuvre d’actions visant à promouvoir l’égalité des sexes sur lieu de travail, sur le marché et dans la communauté.

Les WEP (Women Empowerment Principles) sont le fruit d’une alliance entre ONU Femmes et UN Global Compact. Ils leurs fournissent des orientations pour leur permettre d’agir en faveur de l’égalité.

La signature de la déclaration s’est faite entre le directeur général de la BRVM, Edoh Kossi Amenounvé et la représentante résidente ONU femmes en Côte d’Ivoire, Madeleine Oka-Balima à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme au siège de la BRVM.

Pour la représentante résidente ONU femmes en Côte d’Ivoire, cette signature vient matérialiser l’engagement de la BRVM à l’initiative "Ring the bell for gender equality" (cloche pour l’égalité des genres), à l’instar de plusieurs Bourses des valeurs dans le monde.

« Cela traduit notre détermination à ouvrer pour que le travail des femmes soit mieux valorisé et surtout qu’il soit considéré comme un facteur incontournable dans la création de richesse dans nos économies », a ajouté M. Edoh Kossi.

Cette initiative d’ONU femme et du pacte mondiale des Nations unies, repose sur sept principes qui vise à mettre en place une gouvernance favorable à l’égalité des sexes au plus haut niveau de l’entreprise, à traiter tous les hommes et les femmes de manière équitable au travail - respecter et soutenir les droits humains et agir contre les discriminations,

Aussi à garantir la santé, la sécurité et le bien-être des travailleurs des deux sexes, à promouvoir l’éducation, la formation et le développement professionnel des femmes, à mettre en œuvre des mesures permettant d’autonomiser les femmes au service du développement des entreprises, à promouvoir l’égalité grâce à des initiatives portées par les collaborateurs et à leur implication, à mesurer et faire connaitre les progrès réalisés en faveur de l’égalité des sexes.

Selon ONU Femme, 2000 entreprises dans le monde ont souscrit au WEP.

kkf/ask
Commentaires


Comment