Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Journée internationale de la femme à la CGECI : « Ne vivez pas pour exister, mais existez pour vivre » (Mariam D. Gabala, conférencière)

Publié le samedi 9 mars 2019  |  CGECI
Journée
© Abidjan.net par JOB
Journée internationale de la femme à la CGECI
La CGECI souhaite une excellente Journée internationale de la femme (JIF 2019) à toutes les femmes de Côte d’Ivoire et s’engage encore mieux, selon la volonté de son nouveau Directeur exécutif, Stéphane Aka-Anghui, à pérenniser la célébration de cette journée dans le fonctionnement de cette institution.


La CGECI souhaite une excellente Journée internationale de la femme (JIF 2019) à toutes les femmes de Côte d’Ivoire et s’engage encore mieux, selon la volonté de son nouveau Directeur exécutif, Stéphane Aka-Anghui, à pérenniser la célébration de cette journée dans le fonctionnement de cette institution.
En effet, ce vendredi 8 mars, la mezzanine de la Maison de l’entreprise d’Abidjan (Plateau) a servi de cadre de réception pour la tenue d’une somptueuse cérémonie de commémoration de la Journée internationale de la femme destinée aux femmes de la CGECI.

Se réjouissant de cette ambiance conviviale, le Directeur Exécutif, Stéphane Aka-Anghui, a encouragé les femmes à plus de représentativité dans les instances dirigeantes du Patronat ivoirien. Et, à faire fi de leurs individualités afin de former une chaîne dont les maillons sont solidement liés, à l’image du thème : « cohésion et solidarité », de cette première édition, inspiré du thème international : « penser équitablement, bâtir intelligemment, innover le changement ».
Même son de cloche pour Brigitte Kouakou, Chef de Département gestion du patrimoine, qui a souhaité que la célébration de la journée du 08 mars 2019 par les femmes de la CGECI soit gravée dans du marbre, telle la pierre angulaire d’un engagement fort à la solidarité, la cohésion et l’amour.
Le temps fort de la JIF 2019 à la CGECI, a été la conférence prononcée par la Directrice générale de MDG Consulting, Mariam Dao Gabala, autour du thème suivant : « comment booster sa carrière professionnelle et avoir une vie familiale épanouie ?»
En partageant son témoignage d’une expérience professionnelle dont le socle est 33 ans de vie commune, elle déconseille trois choses à la femme : « ne pas considérer son travail comme son premier mari. Ni d’entrer dans l’entreprise avec tellement d’émotion. Mieux, que la femme tienne compte de son travail, son époux et sa vie familiale.

La Deuxième erreur que la femme doit éviter, c’est de travailler uniquement pour de l’argent. Selon elle, on travaille parce qu’on quelque chose à offrir à l’entreprise qui doit être un lieu d’épanouissement, cela est valable pour la femme et l’homme. La troisième erreur à ne pas commettre, c’est la recherche acharnée d’une position, peu importe ce que cela vous fasse oublier l’essentiel, le bien-être.’’ On ne travaille pas pour une position’’.

En revanche, elle conseille à la femme d’avoir une vision de sa vie, surtout ne pas vivre seulement pour exister, mais exister pour vivre. « Ne vivez pas pour exister, existez pour vivre », a-t-elle dit. Quelle est votre vision de votre carrière et qu’est-ce que vous attendez de la vie ? « Ayez de l’ambition mesdames, mais ne confondez pas l’ambition et la position. N’attendez pas que les autres améliorent votre condition de vie ou de travail, faites-le vous-même », a-t-elle insisté.
Aux dires de Mariam Dao Gabala, qui dit ambition dit risque. « Quand vous décidez, il y a beaucoup de choses qui se passent. Sachez seulement ce que vous voulez, organisez-vous pour y arriver », a-t-elle conseillé. Dans sa conclusion, elle a exhorté les femmes à savoir être des mères et à savoir être des épouses.

Le mot de clôture de cette cérémonie de Journée internationale des femmes de la CGECI a été dit par Mme Makoura Koné, Assistante du Directeur Exécutif, qui a souhaité que l’année prochaine cette fête s’étende à toutes les femmes des groupements et associations membres de la CGECI, mais également aux entreprises membres directs et indirects.

JOB
Commentaires


Comment