Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Amichia aux Maires : « Le Ministère de la Ville, un levier pour endiguer les effets de l’urbanisation subie et mal-contrôlée »

Publié le dimanche 10 mars 2019  |  Ministères
UVICOCI
© Ministères par DR
UVICOCI (Assemblée Générale)
Samedi 09 mars 2019. Abidjan. A la faveur de l’Assemblée Générale de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), tenue au Palais de la Culture de Treichville, le Ministre de la Ville, François Albert Amichia a présenté officiellement son département aux Maires de Côte d’Ivoire.


A la faveur de l’Assemblée Générale de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), tenue ce samedi 09 mars 2019, au Palais de la Culture de Treichville, le Ministre de la Ville, François Albert Amichia a présenté officiellement son département aux Maires de Côte d’Ivoire.

Il a, en effet, animé une communication sur son département autour du thème : « Le Ministère de la Ville, quelles missions spécifiques et quelles relations avec les différents partenaires urbains ? » Une occasion que le Ministre-Maire de Treichville a saisie pour inviter les élus municipaux à s’approprier ce ministère et à se rapprocher de ses services afin d’adopter les valeurs et règles de l’urbanisme : « La création en juillet 2018 d’un ministère dédié à la ville par Son Excellence M. le Président de la République, se donne à voir comme une solution pour « améliorer la qualité de vie » dans les villes, confrontées à des problèmes multiformes dus à une urbanisation plus subie que maîtrisée », a-t-il situé d’entrée de jeu. Il a ensuite exposé ses 24 attributions dont 08 lui sont propres, 06 partagées avec les ministères techniques et 10 compétences de participation. Sur le terrain, le Ministère de la Ville a déjà posé quelques actions qu’il n’a pas manqué de relever. Il s’agit, entre autres, d’un séminaire d’appropriation de ses attributions et missions, des rencontres avec les autres ministères et partenaires urbains afin de s’accorder sur les modalités de leur collaboration. Il s’est aussi réjoui des visites d’imprégnation effectuées sur différents sites à Abidjan, Bingerville, Grand-Bassam et Yamoussoukro, en attendant San Pedro (du 14 au 16 mars 2019) et Korhogo (en avril prochain). Sans oublier les mesures légales et règlementaires déjà prises ou en cours d’examen.

Pour tout dire, le Ministère de la Ville est un levier supplémentaire pour aider les Maires à endiguer les effets pervers de la rapide urbanisation : « Le Ministère de la Ville apportera son soutien à l’UVICOCI dans la réussite des missions définies à l’article 3 de ses statuts, notamment l’établissement et le développement des liens de solidarité entre les communes en vue d’harmoniser leurs actions pour le bien-être des populations locales », a-t-il clarifié, avant de dévoiler le mode opératoire de cette collaboration : « Le Ministère de la Ville formalisera ses relations avec les villes à travers des contrats de ville. Ces contrats fixeront le cadre des futurs projets de développement dans une démarche intégrée avec toutes les parties prenantes en tenant compte des enjeux de développement économique et de cohésions sociale ».

Aussi, conscient que « la Côte d’Ivoire de demain se construira dans les villes qui accueillent déjà la majorité des populations et sans doute beaucoup plus demain », le Ministre Amichia a-t-il invité ses interlocuteurs à adopter des conduites favorables au développement voulu par le Chef de l’Etat. Notamment à « s’approprier et partager la vision et les missions du Ministère de la Ville avec les populations locales ; s’engager dans les projets et programmes déployés par le Ministère (programmes de coopération ville à ville, jumelage ou partenariat interville, projet de toilettes publiques, etc.) ; faire de l’embellissement une priorité des politiques locales, notamment les entrées et les sorties des villes ; promouvoir les villes durables, écologiques et intelligentes », a exhorté le premier responsable des villes ivoiriennes. Cette première Assemblée Générale de l’UVICOCI après les dernières élections municipales était aussi élective. Et elle a vu l’élection du Paulin Claude Danho par 150 voix sur 166 votants. Son adversaire, Olivier Djê Bi Djê Vamy a obtenu 13 voix contre 03 bulletins nuls. Le Maire d’Attécoubé succède ainsi à son homologue de Yopougon, Gilbert Kafana Koné qui a choisi de ne pas briguer un second mandat.

Pour rappel, l’UVICOCI qui a été créée en 1983, vise à appuyer la politique de communalisation et à contribuer à la mise en œuvre de la politique de décentralisation du gouvernement.

lavilleciv@gmail.com
info@ville.ci
Commentaires


Comment