Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

L’Eglise des Assemblées de Dieu de Dimbokro prie pour la paix en Côte d’Ivoire

Publié le lundi 11 mars 2019  |  AIP


Dimbokro- Plus d’un millier de fidèles chrétiens ont prié pour la paix et les dirigeants de Côte d’Ivoire, lors d’un culte d’actions de grâces, organisé, dimanche, au temple central de l’Eglise des Assemblées de Dieu, sis au quartier Belleville de Dimbokro, en présence des autorités administratives et politiques.

Selon le Pasteur principal, Dr Nagalo Gérémie qui a invité les fidèles à cette prière, l’Eglise des Assemblées de Dieu ne peut avoir un aussi grand rassemblement sans penser à la Côte d’Ivoire, estimant que « la bonne santé et la paix du pays” rejaillissent sur les citoyens. “Ensemble, nous prions pour notre nation, pour que Dieu bénisse les dirigeants, qu'il bénisse tout citoyen et que sa grâce se répande sur le pays et surtout que la paix y soit”, a expliqué le guide religieux.

Le Pasteur Dr Nagalo Gérémie, qui a insisté sur le caractère divin de cette prière, a indiqué que le rôle de l'église, en tant que lumière du monde, est d’éclairer partout en faisant en sorte que son utilité soit vue et connue dans tous les domaines, sans tenir compte de la coloration politique des dirigeants.

« Nous devons rechercher le bien du pays (…) La parole de Dieu déclare qu'il faut rechercher le bien de la vie où vous avez été amenés en captivité car votre bonheur dépend du ciel », a rappelé l’homme de Dieu à la fin de cette prière dite par le Pasteur Angaté Jonas.

Dr Nagalo, qui s’est dit convaincu de la “puissante main de Dieu sur le pays et Dimbokro”, a affirmé que l’organisation de cette messe d’actions de grâces est aussi une manière pour l’être humain, tout en demandant le secours divin, de remercier et de reconnaître les bienfaits de Dieu à son égard.

Des prêches, des louanges et des quêtes en reconnaissance à Dieu pour ses bienfaits ont mis fin à ce culte d’actions de grâce.

ik/fmo


Commentaires


Comment